Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Talent à suivre

Gioacchino Petronicce, émotion et image

30/11/2015 - par Océane Redon

Le touche-à-tout Gioacchino Petronicce se passionne pour la réalisation, la photographie, le son, mais aussi l’écriture. Avec authenticité et sincérité comme mots d’ordre.

Sébastien, alias Gioacchino Petronicce, s’est longtemps cherché avant de se lancer dans la réalisation. Après quelques hésitations entre l’économie, la philosophie ou la psychologie, il s’est essayé à la musique avant d’intégrer finalement, à 24 ans, l’ESAV, une école de cinéma toulousaine.
En parallèle de ses études, il réalise des vidéos qu’il partage sur internet. «Expérimentaux, personnels et intimes», ces essais lui permettent de s’améliorer techniquement tout en travaillant sur un versant émotionnel. Sans oublier le son. «Je n’intellectualise pas. J’essaie de trouver quelque chose de réel en moi et de l’interpréter», explique-t-il. C’est grâce à cette vitrine digitale qu’il trouve son premier travail payé en tant que réalisateur. L'agence Leg (aujourd'hui Les Gaulois/Havas) et Aprile Productions le mettent à contribution sur un spot digital pour Éco-Emballages, en 2012.
Depuis, dans le giron de Moonwalk Films, il a notamment signé le film d’ouverture pour les Young Director Award de 2013 (BETC) mais aussi des publicités pour Orange Business Service ou plus récemment l’Inca«J’aime l’efficacité de ce format court. Tout comme j’apprécie de découvrir des scripts qui ne viennent pas de moi car c’est un exercice excitant de mettre en scène ce qui vient de l’extérieur.» Il réalise aussi qu’en travaillant pour des marques, il a accès à du matériel spécialisé.

Arbre fétiche

Si le cinéma reste toutefois sa vraie passion, cet artiste aujourd’hui âgé de 30 ans se rappelle qu’enfant, il regardait Culture Pub et a été marqué par la publicité «L’Arbre» pour CNP Assurances (Louis XIV/Quad Productions), signée Bruno Aveillan, Toulousain comme lui. Il assure d’ailleurs que s’il fait des publicités, c’est en partie grâce à ce dernier. «Voir quelqu’un sortir de cette ville et voir ce qu'il a fait, cela m'a beaucoup inspiré. Je me suis dit qu'il était l'exemple parfait. Il ne le sait pas, mais cela a fait sauter un premier verrou chez moi.»

Aujourd’hui, en parallèle de ses travaux publicitaires, il s’est lancé dans l’écriture, à titre personnel. «J’écris des choses narratives, mais aussi plus expérimentales, davantage axées sur un concept que sur une idée. Tout simplement car l’idée est à la base de tout.» Il continue aussi la photographie et fait du sound design, ce qui lui permet de combiner sa passion de l’image avec celle du son.
Véritable touche-à-tout, Gioacchino Petronicce estime que son style artistique est encore en évolution, même s’il essaie à chaque fois d’être sincère et fidèle à son éthique. Avec l’objectif de réaliser un jour un long-métrage. En attendant, il se verrait bien travailler avec certaines marques comme Nike, mais aussi Amnesty International, Aids, Volcom ou Lurpak.

Envoyer par mail un article

Gioacchino Petronicce, émotion et image

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.