MARKETING COMMUNICATION MEDIAS DIGITAL
Marques
Agences
Médias
Plan de la rubrique Agences
Voir les dossiers Agences
Votre Flux Rss Stratégies Agences
Retour à la page précédente
Augmenter la taille du texteDiminuer la taille du texteVersion imprimable de l'article

Cy, graphiste tonique et engagée

Talent à suivre

08/02/2016 -

Après avoir fait ses armes sur Madmoizelle.com, la jeune graphiste Cyrielle Evrard veut désormais travailler pour des marques et des associations. Elle rêve de publier sa propre BD.

Cyrielle Evrard, alias Cy.

© DR

Cyrielle Evrard se destinait à être restauratrice d’œuvres d’art avant de choisir le graphisme en intégrant l'École de Condé. En 2013, elle est embauchée par Madmoizelle.com comme illustratrice. Celle qui «ne pensait pas pouvoir vivre de [son] trait» et devoir se satisfaire de dessiner sur son blog Mais tais-toi donc devient finalement rapidement connue sous le pseudo de Cy.

«Au début, je dessinais beaucoup sur mon quotidien de Parisienne, mais ça ne parlait pas à toutes les femmes. J’ai peu à peu abordé des thèmes plus larges, mais toujours féministes, pour toucher un lectorat plus vaste.» Toujours dans cette optique, elle représente des personnes en fauteuil roulant, en surpoids et d'origines différentes. «La religion, c’est plus compliqué à mettre en place sans tomber dans la caricature. Je n’ai pas encore dessiné de femmes voilées ou d’hommes en turban.»

Durant ses deux années chez Madmoizelle, Cy a abordé des sujets comme le harcèlement de rue ou la nourriture, mais aussi et surtout la sexualité. «Je veux ouvrir les consciences et aider les jeunes qui découvrent leur sexualité.» Sur ce site, elle a aussi dessiné l’actualité, comme la COP 21. Pour ce strip, qui lui a demandé plus de 40 heures de travail (contre 20 heures en général), elle s’est documentée et a essayé de synthétiser au mieux les informations recueillies pour expliquer de manière simple et précise ce sujet complexe à ces lecteurs, «sans les culpabiliser». Elle estime d’ailleurs que «ce qui compte, c’est le propos plus que le dessin».

Style minimaliste et tonique

Grâce à la régie publicitaire de Madmoizelle, elle a aussi collaboré avec des marques comme L’Occitane en Provence («Le guide du sérum») ou Netflix («Et si j’avais les pouvoirs de Jessica Jones?»). En parallèle, elle a également réalisé des strips pour plusieurs associations, comme Animafac pour démocratiser l’année de césure ou Générations cobayes pour expliciter le lien entre le pétrole et la libido. «Mes seules contraintes consistent à respecter un certain univers coloriel.»

À 25 ans, Cyrielle Evrard a réussi à imposer son dessin minimaliste et tonique, aux lignes tendues et sans décor superflu. Désormais établie en freelance, elle continue à collaborer avec Madmoizelle, espère réaliser sa propre bande dessinée et veut travailler avec toujours plus de marques, «comme les sites Airbnb, Marmiton ou La Fourchette, mais aussi pour les guides Cartoville. Mais je ne pourrais pas travailler pour des marques qui sont en contradiction avec mes valeurs, comme par exemple une marque de crème amincissante».


Océane Redon
Information traitée dans Stratégies Magazine n°1845

Google+
Facebook
Vos commentaires

Réagissez à cet article
Merci de vous identifier afin de pouvoir publier un commentaire : Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants