Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Evénementiel

Les projets fous d’Ubi Bene

02/06/2017 - par Bruno Fraïoli

L’agence signe trois opérations événementielles exceptionnelles, dont la tyrolienne de Perrier sur la tour Eiffel et une piste d’athlétisme sur la Seine pour Paris 2024. Elle a dans ses cartons d’autres projets encore plus fous comme une course hippique sur les Champs-Elysées.

«Là où l’on est bien.» Perchés à 115 mètres au-dessus du vide, pas sûr que tous les candidats à la tyrolienne de Perrier partagent la traduction française d’Ubi Bene. L’agence a imaginé une tyrolienne reliant le 2e étage de la tour Eiffel à l’Ecole militaire, située donc 115 mètres plus bas, et 800 mètres plus loin. Baptisée Smash Perrier, l’opération est censée propulser les plus téméraires à la vitesse d’une balle de tennis (près de 100 kilomètres à l’heure) et les déposer au bar Perrier. De là, ils pourront regarder, plus tranquillement, les matchs de Roland-Garros dont la marque est partenaire.

«Toutes les opérations événementielles doivent reposer sur une histoire», affirme Thierry Reboul, président d’Ubi Bene qui a déjà à son actif une décennie d’opérations remarquées: canapés Ikéa dans les stations de métro à la place des bancs, relookage de la statue de la Liberté de Paris avec un maillot géant Nike, transformation d’une rame de RER en restaurant pour Badoit, installation d’une chambre d’hôtel au milieu d’une fosse aux requins pour Airbnb...

«Il a fallu parfois jouer avec les règles, explique-t-il. Mais aujourd’hui les institutions nous connaissent et elles voient que nos événements se déroulent bien.» Du coup, les autorisations sont moins compliquées à obtenir. De quoi ouvrir encore plus le champ des possibles et donner des idées toujours plus folles aux collaborateurs d’Ubi Bene.

Une image résume l’opération

C’est le cas pour la piste d’athlétisme que l’agence installera… sur la Seine! Ce sera les 23 et 24 juin pour célébrer la Journée olympique. L’événement, qui portera les couleurs de la candidature de Paris pour les Jeux de 2024, devrait marquer les esprits. L’image de cette piste posée sur l’eau entre les ponts Alexandre III et des Tuileries fera certainement le tour du monde. Justement : c’est l’objectif de Paris 2024. «Nous raisonnons toujours en termes d’images, car c’est toujours une image qui résume l’opération», explique Thierry Reboul.

Le patron d’Ubi Bene a de la chance. La mairie de Paris, pour laquelle l’agence travaille, est friande d’opérations exceptionnelles. Ce dimanche 4 juin, la deuxième édition du Paris Drones Festival sur les Champs-Elysées prendra de l’ampleur. Une volière géante de 150 mètres de longueur et 8 mètres de hauteur abritera les courses de ces engins volants. Ça ne suffisait pas: Ubi Bene a ajouté cette année un passage dans le tunnel routier désaffecté passant sous la Place de l’Etoile !

Les Champs... de courses !

En octobre prochain, Ubi Bene transformera les Champs-Elysées en un musée à ciel ouvert. L’avenue parisienne exposera les œuvres les plus connues, du moins des répliques à taille réelle. L’événement devait se dérouler le 14 mai dernier, mais il a été annulé en raison de la cérémonie d’investiture d’Emmanuel Macron à la présidence de la République. Un autre style d’événement.

Le spectaculaire, c’est ce qui nourrit l’agence dont les cartons regorgent de projets encore plus fous. Ubi Bene, qui travaille sur le projet d’un multicoque géant et volant (sur des foils) capable de pulvériser le record du tour du monde, prépare le plus grand écran de cinéma au monde: plus de 40 mètres de largeur et la hauteur de l’obélisque de la Place de la Concorde où il serait installé. C’est prévu pour juillet 2018 devant 25 000 spectateurs. Et puis, il y a cette course hippique, en vraie, avec des paris, sur les Champs-Elysées. Ce serait pour… un peu plus tard. «Pour l’instant nous n’avons pas encore les accords», confie Thierry Reboul. Trop fou, peut-être? Un bon argument pour justement réaliser l’opération.

 

On a testé ... la tyrolienne de la Tour Eiffel ! 

Envoyer par mail un article

Les projets fous d’Ubi Bene

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.