Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

publicité

La proposition de loi Boyer sur les photos retouchées inquiète l'AACC

13/11/2009 - par Marie Maudieu

Le comité image de l'Association des agences-conseils en communication (AACC), piloté par Benoît Héry (Draft-FCB), s'inquiète de la proposition de loi relative aux photographies d'images corporelles retouchées. Déposée à l'Assemblée nationale le 15 septembre par Valérie Boyer, députée UMP des Bouches-du-Rhône, celle-ci vise à obliger les annonceurs à accompagner les photos publicitaires de personnes dont l'apparence corporelle a été modifiée par un logiciel de traitement d'image de la mention "photographie retouchée afin de modifier l'apparence corporelle d'une personne". L'AACC craint que le débat ne monte l'opinion contre le secteur tout entier. L'association, qui rappelle avoir entrepris depuis de nombreuses années "une démarche honnête et responsable" sur ce sujet, notamment à travers la charte d'engagement volontaire sur l'image du corps, dénonce "un raccourci totalement inapproprié publicité-image de la femme-santé-anorexie". "La publicité n'est pas responsable des valeurs et représentations actuelles, qui sont présentes à l'échelle mondiale." Enfin, conclut l'AACC, "une telle loi imposerait des mesures irréalistes compte tenu des techniques photographiques actuelles, car les visuels sont aujourd'hui toujours travaillés numériquement".

Envoyer par mail un article

La proposition de loi Boyer sur les photos retouchées inquiète l'AACC

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.