Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

droit

Une ex-dirigeante d'Havas obtient le bénéfice d'une clause de conscience

14/02/2011 - par Gilles Wybo

Les cadres dirigeants peuvent, comme les journalistes, faire jouer une clause de conscience, en cas de rachat de leur entreprise par une autre. C'est ce que vient de confirmer la Cour de Cassation, dans un arrêt daté du 26 janvier. Dans cette affaire, la «chief performance officer» d'Havas (qui a requis et obtenu l'anonymat), poursuivait son ancien employeur, pour obtenir le bénéfice de

Cette page est réservée aux abonnés

DÉJÀ ABONNÉ ?

Accès libre

s’identifier

Lire cet article

  • 2 €
  • image
  • image
  • image
J’achète

Abonnez-vous

Pour accéder à tous les contenus

s’abonner