Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Événement

VivaTech : 5 start-up prometteuses venues d'Afrique

25/05/2018 - par La Rédaction

VivaTech, grand salon organisé par Publicis et le groupe les Echos du 24 au 26 mai, met l'accent sur l'Afrique, notamment à travers un espace Afric@Tech. Voici une sélection de cinq start-up, figurant parmi les plus prometteuses.

Cette année, le salon Viva Technology à Paris, grand rendez-vous annuel réunissant des milliers de jeunes pousses pour les mettre en contact avec des grandes entreprises, a particulièrement mis l’Afrique à l’honneur. Avec 300 centres d'innovations recensés dans ses 54 pays, le continent a tout le potentiel pour devenir l'un des prochains carrefours de l'innovation mondiale. « Il se passe quelque chose en matière de numérique en Afrique. C'est là que le nombre d'internautes progresse le plus rapidement dans le monde », martèle Maxime Baffert, l'un des responsables de VivaTech. Au total, le salon se targue d'accueillir à Paris les « 100 start-up les plus prometteuses d'Afrique », avec un espace spécial Afric@tech. Voici les cinq coups de cœur de la rédaction.

Où ? À Dakar, au Sénégal.
Quand ? Créée en 2015, par Matthias Papet et Eric Genêtre.
Quoi ? Coin Afrique, c’est en quelque sorte la version africaine du BonCoin. Il s’agit d’une application gratuite qui permet à ses utilisateurs de gagner de l'argent en vendant les objets qu'ils n’utilisent pas ou plus et de trouver de bonnes affaires autour de chez eux.
Et après ? En avril dernier, Coin Afrique a levé 2,5 millions d’euros auprès d’Investisseurs & Partenaires (I&P), un groupe d’investissements d’impact dédié aux petites et moyennes entreprises d’Afrique subsaharienne, ainsi qu’auprès d'un pool d’investisseurs représentés par French Partners et Mercure international, retailer en Afrique francophone. Objectif : accélérer son développement en Afrique francophone et miser sur les 280 millions d'habitants de cette zone.

  • LiFi-Led, capter internet par la lumière  

Où ? À Abidjan, en Côte d’Ivoire.
Quand ? Créée en 2014, par Ange Frederick Balma.
Quoi ? LiFi-Led compte résoudre les problématiques liées au manque d’accès à l’électricité, à internet et à l’information en Afrique grâce à l’usage de la « Li-fi » (« Light Fidelity » signifiant « transmission par la lumière ») et l’énergie solaire. Concrètement, en installant un dispositif lumineux à base de LED (diodes électroluminescentes) dans plusieurs zones africaines, la start-up permet à des milliers d’habitants d’avoir, pour la première fois, accès à internet et à la télévision.
Et après ? La Li-Fi permettrait de générer une puissance de transmission quelque 100 fois supérieure au wifi, selon les scientifiques. Déjà utilisée dans certains milieux professionnels, notamment en France, cette technologie pourrait rapidement être standardisée pour les particuliers à l’horizon 2020. La Li-Fi pour remplacer le wifi ?

Où ? À Casablanca, au Maroc.
Quand ? Créée en 2013, par Sophiane Souane.
Quoi ? Nuppio Learn est une plateforme d’apprentissage en ligne permettant de connecter les apprenants et les formateurs entre eux. Elle permet, via une panoplie de services tels que le « gaming » ou des espaces privés, à n'importe quel internaute de s'auto-instruire. Elle peut également être utilisée par des coachs qui souhaitent organiser de façon beaucoup plus simple leur formation.
Et après ? L’axe de développement principal de la start-up est centré sur l’outil « Nuppio Bot », un assistant virtuel personnalisé qui permet des conversations éducatives avec un langage naturel en ligne.

Où ? À Dakar, au Sénégal.
Quand ? Créée en 2017, par Abdou Khadre Diop.
Quoi ? Own Labs utilise la réalité virtuelle pour recréer les conditions d’une expérience scientifique. La qualité de l’enseignement en Afrique subsaharienne et les pays en voie de développement souffre d’un déficit d’investissement matériel notamment dans l’enseignement scientifique. Pour pallier ces manques, Own Labs a inventé un laboratoire de physique, chimie et biologie en réalité virtuelle, accessible via n'importe quel smartphone munie d'un casque de réalité virtuelle bon marché. Objectif : fournir une expérience immersive qui va permettre l'apprentissage scientifique par la pratique, à moindre coût.
Et après ? Depuis janvier, l’équipe bénéficie d’un mentorat de la société Ericsson, aussi bien sur les aspects techniques que commerciaux. La start-up envisage ainsi d’étendre ses projets, par exemple, aux besoins des personnes handicapées intéressées par les sciences empiriques.

  • Sunubus, le transport collaboratif 

Où ? À Dakar, au Sénégal.
Quand ? Créée en 2017, par Papa Mor Niane.
Quoi ? Sunubus est une application mobile collaborative de localisation de bus. Elle permet aux utilisateurs de partager les informations sur les lignes de bus et de consulter ces informations. Pour motiver les passagers des bus à partager leur dite position, Sunubus leur fait gagner plusieurs types de récompenses (cartes de crédit, téléphones...). Cette solution évite un investissement initial trop lourd et une maintenance pénible, en motivant tous les usagers à utiliser leur téléphone comme moyen de localisation des lignes de transport.
Et après ? L’une des ambitions principales de la start-up serait de proposer des services électroniques de vente de ticket de bus et de réservation. En outre, cette solution pourrait s’étendre à d’autres pays ou d'autres continents pour permettre de diminuer le temps perdu à attendre le bus au niveau des arrêts. 

Envoyer par mail un article

VivaTech : 5 start-up prometteuses venues d'Afrique

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.