Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Digital

La Route du Rhum soigne sa vitrine

05/02/2019 - par Sorlin CHANEL

Pour disposer d’un écrin à la hauteur de l’événement et toucher le grand public, OC Sport Pen Duick a confié à Niji la refonte complète de l’écosystème digital de la mythique course au large.

Objectif

Démocratiser l’accès à la course. À événement exceptionnel, dispositif exceptionnel. Pour sa onzième édition, partie de Saint-Malo le 4 novembre dernier, la Route du Rhum avait décidé de s’offrir un lifting digital d’envergure. Une mission confiée par l’opérateur OC Sport Pen Duick à l’agence Niji, déjà impliquée lors de l’édition 2010 de cette transatlantique programmée tous les quatre ans. «Le périmètre était beaucoup plus large en 2018 puisqu’il concernait la refonte de l’écosystème digital dans son ensemble. Au-delà du site et de l’appli mobile pour suivre la course, l’un des principaux enjeux était de soigner le design avec un dispositif responsive, quelque chose de léché, pour permettre aux novices d’utiliser l’application» et in fine «démocratiser la course auprès de tous les publics», rappelle Hugues Meili, le président de Niji (800 salariés, 72 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018). Le tout en évitant la moindre défaillance en cas de brusque montée des connexions.


Moyens

Des équipes taillées sur mesure. Entre le lancement du projet en février et le final épique entre Françis Joyon et François Gabart une semaine plus tard en Guadeloupe, rien n’a été laissé au hasard. «Le site a été mis en ligne un mois avant le départ de la course, sachant que le projet a mobilisé jusqu’à 10 personnes en période de pointe et en moyenne quotidienne 6 à 7 personnes sur les aspects design, développement logiciel, test, pilotage de la production, hébergement…», explique Hugues Meili, qui confie également s’être bien entouré. «La voile est une discipline de passionnés qui nécessite une très grande précision. C’est la raison pour laquelle le product management du dispositif a été confié à un connaisseur de l’écosystème des courses au large et de leurs acteurs», poursuit-il. Quant aux tant redoutés pics de connexion, «nous avons opté pour une architecture logicielle favorable vis-à-vis de ce type de scénario», ajoute le dirigeant.


Résultats

Des performances remarquées. Avec plus d’1,5 million de visiteurs uniques, dont 250 000 visiteurs additionnels le jour du départ et des pointes à 500 000 visiteurs en guise d’introduction et d’épilogue, le site a trouvé son public. Et l’appli n’est pas en reste avec 280 000 téléchargements sur iOS et Android. De quoi la classer, le jour du départ, « première appli gratuite toutes catégories confondues» mais aussi « première des applis sportives sur tous les stores ». Des chiffres poussant Hugues Meili à estimer que «l’objectif de démocratisation auprès des différents publics a été atteint», ainsi que l’absence de toute panne de l’écosystème. «L’appli permettant de suivre la course en temps réel s’est même montrée tellement fiable que certains observateurs présents aux côtés des bateaux lors du final se sont surpris à la consulter plutôt que de se fier à leur vue», glisse finalement le président de l’agence digitale... 

Envoyer par mail un article

La Route du Rhum soigne sa vitrine

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.