Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Emploi

Les 10 métiers les plus demandés dans la com

06/05/2019 - par Ornela Gjeropo

La communication connaît des évolutions constantes et rapides, que les entreprises se doivent d’accompagner en intégrant de nouvelles compétences dans leurs équipes pour répondre au mieux aux demandes des clients. Tour d’horizon des tendances en 2019.

Le Responsable RSE-développement durable

Profil. Le responsable RSE (responsabilité sociétale des entreprises) est en charge d’organiser dans son ensemble la stratégie de l’entreprise au niveau du développement durable, que ce soit dans le domaine environnemental, social ou encore économique. Il a pour mission d’accompagner sa transformation afin qu’elle contribue à répondre aux enjeux actuels. 

Selon Marc de Torquat, cofondateur et CEO du cabinet de recrutement Shefferd, « les marques communiquent sur leurs engagements sociaux et environnementaux, des thèmes auxquels les consommateurs d’aujourd’hui sont de plus en plus sensibles. On retrouve la fonction de responsable RSE aussi bien chez les annonceurs que dans les agences. Les marques cherchent à travailler avec les agences qui vont respecter leurs convictions et dans le respect de l’environnement. »

Rémunération. De 45 000 à 80 000 euros annuels bruts, selon l’expérience et la taille de l’entreprise.

Formation. Un bac + 5, un master pro management opérationnel du développement durable ou un master spécialisé en management environnemental international.

 

Le Chief Technical Officer (CTO)

Profil. Le CTO dirige le département technologie ou ingénierie dans l’entreprise. Il est en charge de la stratégie d’innovation technique et du déploiement des technologies adaptées au développement et à l’efficacité des activités. Le CTO travaille directement avec le comité de direction, dont il est généralement membre.

Pour Marie Canzano, fondatrice du cabinet de recrutement Digital Jobs, qui cite Hermès en exemple, « le CTO est installé dans la direction de l’e-commerce et gère la plateforme technique marchande de la marque. Il participe à son enrichissement. Il travaille en collaboration avec le chief product officer (CPO), pour apporter de nouveaux produits aux consommateurs. Il intervient dans les grandes entreprises mais aussi dans des start-up. »

Rémunération Junior. 60 000 euros annuels bruts ; senior : 100 000 euros ; expert : 120 000 euros.

Formation. Un master en informatique ainsi qu’un diplôme d’ingénieur.

 

Le Data Analyst

Profil. Dans une entreprise, le data analyst est responsable de toutes les opérations des bases de données. Il doit s’assurer que ces bases sont fiables et effectuer les mises à jour. Il a aussi pour mission de cibler une clientèle parmi les données de consommateurs. Le data analyst s’assure que l’environnement et le comportement de l’entreprise se développent correctement. 

Pour la fondatrice et CEO de l’agence We Are Social, Sandrine Plasseraud, « le data analyst travaille aux côtés du planning, pour identifier et analyser ensemble des insights sociaux et de consommation propres aux communautés sur les différents réseaux, pour comprendre les comportements, les grammaires et construire des campagnes créatives sur de vraies tendances ».

Rémunération Junior. de 35 000 à 48 000 euros ; confirmé : de 49 000 à 55 000 euros ; senior : de 56 000 à 75 000 euros (1).

Formation. Ingénieur en informatique. Il est aussi conseillé d’obtenir un master en marketing ou en statistiques.

 

Le Consultant en Influence Marketing 

Profil. Le consultant en influence marketing identifie les nouveaux influenceurs en fonction de l’ADN et des problématiques des marques. Il détermine leurs potentiels, élabore et coordonne les opérations à leurs côtés. Le consultant gère également le suivi relationnel, accompagnant ainsi les différentes étapes de la production de contenu.

« Avec la croissance du social commerce notamment, les plateformes sociales et les clients lanceront de nouveaux formats ou dispositifs, afin de faire découvrir, essayer et recommander des produits sur les réseaux sociaux », estime Sandrine Plasseraud.

Rémunération. Difficilement identifiable, elle varie en fonction de l’âge, de l’expérience et des agences.

Formation. Une école de communication ou du digital.

 

Le Game Designer

Profil. Poste clé dans la production d’un jeu vidéo, le game designer conçoit le gameplay – c’est-à-dire le concept –, le scénario, la mécanique du jeu et sa prise en main. Il s’assure du fonctionnement du jeu, mais aussi du story-board, des personnages, etc.

« Le jeu vidéo va au-delà de son propre champ, la gamification investissant désormais la communication, le marketing, la formation…, constate Sandrine Plasseraud. Les “serious games” dépassent amplement le simple divertissement et ont un but pédagogique, par exemple dans le médical et dans le paramédical. »

Rémunération. De 35 000 euros annuels bruts pour les juniors à des sommes très importantes pour les stars du secteur.

Formation. Créapole à Paris (certificat/diplôme cinéma d’animation et jeux vidéo), Isart Digital.

 

Le Data Scientist

Profil. Le data scientist est un spécialiste de la donnée. Il analyse et extrait un grand volume de datas que l’entreprise récolte afin d’anticiper par la suite le comportement des consommateurs, pour recommander des actions et catégoriser ces données. Il part généralement d’une problématique et définit les informations dont l’entreprise aurait besoin pour la résoudre.

« Aujourd’hui, il s’agit de connaître au mieux le consommateur en collectant des données plus qualifiées qui vont permettre une communication personnalisée de la marque au client », résume Marc de Torquat.  

Rémunération Junior. De 35 000 à 45 000 euros ; confirmé : de 46 000 à 60 000 euros ; senior : de 61 000 à 120 000 euros (1).

Formation. L’école d’informatique ESGI, l’École nationale supérieure en informatique et mathématiques appliquées Ensimag.

 

Le Social Media Manager

Profil. Le social media manager doit évaluer, proposer et planifier une stratégie pour développer la présence de la marque sur les réseaux. Il est garant de son image auprès des utilisateurs et surtout des influenceurs pouvant partager les messages. Cette activité s’effectue au sein d’une agence, en lien direct avec la direction de la communication de l’entreprise.

« Ces métiers font désormais partie intégrante des stratégies de marque, ils sont essentiels pour la visibilité sur les réseaux sociaux. En 2019, ils ont toujours le vent en poupe, car il faut s’intéresser aux nouvelles plateformes comme TikTok ou Twitch », précise Sandrine Plasseraud.

Rémunération Junior. De 26 000 à 35 000 euros ; confirmé : de 36 000 à 42 000 euros ; senior : de 43 000 à 50 000 euros (1).

Formation. Un bachelor marketing digital et réseaux sociaux ou un MBA communication digitale et community management.

 

Le Brand Content Manager

Profil. Le brand content manager a pour mission principale de définir et de mettre en œuvre la stratégie de contenus d’une marque sur internet. Son objectif : créer une relation durable entre celle-ci et les consommateurs.

« La demande est de plus en plus forte depuis quelques années pour ce métier, qui est important car il apporte une connaissance clients essentielle dans le rôle d’influence de marque. On le retrouve chez les annonceurs mais souvent aidé par des agences », indique Marc de Torquat.

Rémunération Junior. De 35 000 à 70 000 euros annuels bruts ; senior : de 100 000 à 120 000 euros (selon la taille de l’entreprise).

Formation. Un diplôme universitaire bac + 5 en journalisme, communication ou marketing avec une option digitale.

 

L’UX designer

Profil. L’UX designer est une évolution du poste de webdesigner. Son activité consiste à créer et à élaborer des sites ou des plateformes sur le web, fixe et mobile. Avec la complexification du secteur, l’UX designer conçoit et améliore les interfaces numériques en collaboration avec les graphistes, les développeurs et les chefs de produit.  

Pour Charlotte Vitoux, managing director chez Aquent, « ce sont des postes d’expérience client. L’UX designer travaille avec les équipes du marketing et du digital. C’est un métier que l’on retrouve chez les annonceurs. »

Rémunération Junior. De 37 000 à 42 000 euros ; confirmé : de 43 000 à 55 000 euros ; senior : de 56 000 à 70 000 euros (1).

Formation. Une des écoles réputées pour leur enseignement de grande qualité, comme Strate École de Design ou Les Gobelins. 

 

Le Product Owner

Profil. Le product owner veille à l’évolution d’une application ou d’un logiciel durant tout son cycle de vie. Il fait la passerelle entre les clients et les équipes en interne (développement, marketing, design). Avec une expertise dans la gestion des équipes et des échanges avec les clients, il doit rester informé des dernières tendances pour proposer les meilleurs produits à ces derniers. 

« Ce métier se développe dans de nouveaux secteurs, observe Marie Canzano. Que ce soit dans le luxe, les assurances, les services… »

Rémunération Junior. De 38 000 à 42 000 euros ; confirmé : de 43 000 à 55 000 euros ; senior : de 56 000 à 80 000 euros (1).

Formation. Un bac + 5 dans une école d’ingénieurs ou de commerce.

Envoyer par mail un article

Les 10 métiers les plus demandés dans la com

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies