Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PUBLICITÉ

Publicis met le turbo aux États-Unis

14/01/2000

Le rachat de Frankel & Co, agence de marketing services, permet au groupe français d'accroître de 50% sa marge brute outre-Atlantique.

Le groupe Publicis a racheté l'une des premières agences de marketing services indépendantes outre-Atlantique, Frankel&Company, coiffant au poteau l'un de ses concurrents américains (probablement Omnicom) dans le cadre d'un processus de vente aux enchères orchestré par la firme Goldman Sachs. Créée en 1962, Frankel&Company est une firme familiale basée à Chicago, disposant de bureaux à Minneapolis, Los Angeles et San Francisco. Elle intervient dans toutes les disciplines des marketing services, depuis la promotion des ventes jusqu'à la communication interactive en passant par le marketing direct. Son portefeuille de clients comprend des multinationales comme McDonald's, Visa, United Airlines et Nestlé. Sa marge brute est de 95millions de dollars. Frankel&Company continuera d'opérer de manière autonome par rapport aux autres agences du groupe français aux États-Unis. Pour Publicis, cette acquisition est de première importance. Elle va en effet lui permettre d'accroître de 50% sa marge brute aux États-Unis, laquelle s'est établie, l'an dernier, à quelque 200millions de dollars, soit 20% de ses revenus totaux. L'un de ses objectifs prioritaires est le renforcement de sa présence sur le premier marché publicitaire mondial.

De nombreuses acquisitions

Numéro dix mondial depuis l'an dernier et toujours premier actionnaire de son ancien allié True North Communications, Publicis a multiplié les acquisitions ces deux dernières années outre- Atlantique: Hal Riney (mai 1998), Evans Group (juin 1998), Burell Communications (juin 1999), Purdom Public Relations, Gramercy Group et Lobsenz-Stevens (septembre 1999). Tout récemment, le groupe a racheté l'agence de relations publiques Selz-Seabolt. Enfin, Publicis fait partie des opérateurs ayant été approchés par la Deutsche Bank. La firme a été chargée par le groupe diversifié Snyder Communications, qui détient notamment l'agence Arnold Worldwide, de lui trouver un acquéreur.

Envoyer par mail un article

Publicis met le turbo aux États-Unis

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies