Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE

L'ascension de Capital Events

09/06/2000

Nouvelle acquisition pour Capital Events. Le premier groupe français de communication événementielle a racheté, à 100%, Meeting&Marketing, une société spécialisée dans l'audit et la gestion de lieux de réception. Dirigée par Philippe Matias, elle affiche 35MF de chiffre d'affaires et gère, entre autres, le foyer de l'Arche de la Défense. C'est dans cet espace d'un hectare que se tient le Fiche, un salon réunissant, chaque année, les professionnels de l'événement. Mais le foyer est aussi loué par des agences de communication pour le compte de leurs clients. Jean-Marc Delaporte, directeur associé du groupe, a dû leur expliquer la démarche du groupe. Ses concurrents voyaient déjà Capital Events s'enrichir sur leur dos ou bien récupérer, par ce biais, leurs budgets....«Le message est bien passé, et c'est l'un des bienfaits de l'Anae[l'Association nationale des agences d'événements]», précise-t-il. Cette acquisition est, quoi qu'il en soit, révélatrice de la stratégie de développement du groupe. Fondé en juillet 1998, Capital Events a fusionné pas moins de 14sociétés pour prendre la tête du marché. Cette course à la taille doit lui permettre d'attaquer l'Europe et les grands comptes internationaux, tout en préparant son introduction en Bourse, prévue pour l'été. Mais le profil de ce groupe n'a pas, selon ses dirigeants, qu'un intérêt économique. Jean-Marc Delaporte évoque les bienfaits d'une telle structure pour ses clients.«Il est impossible d'exercer sérieusement le métier de l'événement sans intégrer les multiples compétences qu'il requiert au niveau de la mise en scène, des décors, du transport ou du multimédia. Il faut, en outre, être très réactif. Ce qui interdit une chaîne complexe de sous-traitants plus ou moins disponibles».Le groupe cherche donc à compléter et diversifier son offre.

Conquérir les annonceurs américains

Après la gestion de lieu, Capital Events s'apprête à lancer une structure dédiée à la production de A à Z d'événements grand public. Cette dernière sera chapeautée par William Perkins, directeur associé du groupe.«La production d'événements est un métier à part que nous comptons exercer via une filiale spécifique»,explique Jean-Marc Delaporte. Enfin, le groupe continue son développement à l'international. Il vient d'ouvrir un bureau à New York, dans le but de conquérir les annonceurs américains souhaitant communiquer en Europe. Avec une marge brute de 118,1MF en 1999, Capital Events compte, entre autres clients, L'Oréal et Renault, mais aussi Microsoft, Colgate Palmolive ou Carrier, des annonceurs dont les maisons-mères sont aux États-Unis.

Envoyer par mail un article

L'ascension de Capital Events

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.