Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PUBLICITÉ

Callegari Berville voit la vie en Grey

07/07/2000

Le réseau américain Grey rachète l'enseigne indépendante Callegari Berville, quatorze ans après sa fondation. Callegari Berville Grey entre dans le top 10 français des groupes-conseils en communication.

Tous les réseaux de France et de Navarre ont frappé à sa porte. Quatorze ans après sa création, l'agence de Pierre Berville et Pierre Callegari s'est finalement laissé séduire par le réseau Grey. Pourtant, il y a quelques semaines encore (lireStratégiesrachat de Grey Global Group par un autre réseau, ou inversement, jusqu'à la marche à suivre quand la nouvelle entité acquerra des agences en France. Dans trois ans, et pour un montant tenu secret, Grey (160,2millions de francs de marge brute en France pour le groupe) détiendra 100% de Callegari Berville, qui affichait l'an passé 94,8millions de francs de marge.

Stratégies complémentaires

En la fusionnant avec son agence parisienne, le réseau américain donne naissance à un nouvel ensemble baptisé Callegari Berville Grey, pesant plus de 300MF de marge brute, employant 430personnes et se plaçant dans le top10 des groupes-conseils en communication français. En apportant notamment EDF, Castorama, Cetelem et Ducros Vahiné dans la corbeille de mariage, Callegari Berville permet de rééquilibrer la proportion de budgets nationaux d'un Grey très lié aux grands comptes anglo-saxons comme Mars, Procter&Gamble, les parfums Hugo Boss ou Krups. Aucun budget doublon n'est à signaler. Mais pourquoi avoir choisi Grey plutôt que, par exemple, J. Walter Thompson, avec lequel Callegari Berville avait été proche d'un accord il y a quelques mois? Un Grey qui a vécu ces derniers temps des départs en série, à commencer par celui de Nathalie Varagnat de la direction générale de l'agence en janvier 1999, suivi de ceux des créatifs Daniel Fohr, Antoine Barthuel, puis de Lucie Pardo et enfin, tout récemment, de Jacques Hébert, son président.«Grey représente un formidable relais de croissance en termes de ressources, de poids sur le marché et de présence internationale», explique Pierre Callegari, propulsé président du groupe en France. Pierre Berville, qui devient président de l'agence, précise:«Nous avons gagné tous les matchs de notre catégorie, mais de plus en plus d'annonceurs exigent de leur agence qu'elle réponde à trois critères: la taille, le réseau et les ressources. Nous avons perdu Miko et Seat parce que nous ne ressemblions pas à ce modèle. Et puis, nous avons vraiment accroché avec Ed Meyer, président de Grey Global Group, et John Shannon, président international. Grey a besoin de nous et nous avons besoin d'eux.»Déjà présent dans la publicité, la promotion et le marketing direct (Grey Direct, Omaha, Addresse), l'achat d'espace (Media Com) et la communication interactive (Grey Interactive), le nouveau groupe entend se développer par croissance externe dans le corporate, le médical, l'événementiel et les bases de données.«Toutes ces activités entrent pour un tiers dans notre marge mais devraient représenter 50% d'ici à trois ans,indique Pierre Callegari.Nous visons 15 à 20% de croissance en 2001.»Premières priorités: faire connaissance, rencontrer les clients respectifs et dénicher de nouveaux locaux pour l'ensemble du personnel. Selon Pierre Callegari, aucune suppression d'emploi n'est prévue.

Envoyer par mail un article

Callegari Berville voit la vie en Grey

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.