Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PUBLICITÉ

Stone: Whassup m'a rendu célèbre

07/07/2000

La campagne de Budweiser, grand prix du Festival de Cannes de la publicité, est déjà devenue un classique aux États-Unis. Son réalisateur, Charles Stone, 34ans, garde la tête froide. Quelle est la genèse des films Budweiser? Charles Stone. Au départ, j'ai réalisé un court métrage avec quatre copains,True,que je voulais utiliser comme carte de visite pour pouvoir produire mon premier long métrage. Le film a commencé à faire parler de lui et le succès s'est propagé. Le producteur Storm a envoyé la bande dans plusieurs agences. DDB Chicago a pensé que c'était idéal pour son client Budweiser. Comment vous êtes-vous partagé la tâche avec les créatifs de DDB? C.S. Je tenais à ce qu'ils gardent l'intégrité du film, même en le réduisant de deux minutes à trente secondes. Travailler dans la publicité oblige à faire des compromis. C'est une bataille constante pour garder son objectif de départ. Mais j'ai toujours eu mon mot à dire au niveau de la création, contrairement à ce qui se fait habituellement. En général, les réalisateurs font le film et puis s'en vont. Etait-ce votre première expérience dans la publicité? C.S. J'avais déjà réalisé un spot pour la loterie du Colorado. J'ai surtout tourné des clips, pour The Roots, Public Enemy, Neneh Cherry, Earth Wind&Fire et beaucoup de groupes de hip-hop. J'ai fait une centaine de clips en douze ans. Budweiser va-t-il continuer la saga «Whassup»? C.S. DDB Chicago a déjà parodié mon idée avec le filmWasabiet celui des vieilles dames. Le concept appartient à Budweiser. Si j'arrête de travailler avec eux, ils pourront continuer à exploiter le filon. Mais ils devront le faire avec précaution, car les spots ont créé une relation très forte avec le public. Comment expliquez-vous le phénomène «Whassup»? C.S. Ces films communiquent sur l'amitié sans vraiment en parler. On voit des potes qui parlent de tout et de rien au téléphone, qui regardent la télé d'un oeil distrait. Il n'y a pas de chute ni de jingle, la bière n'est pas mise en avant. J'ai voulu représenter des situations absurdes du quotidien, dans lesquelles tout le monde se reconnaît. Budweiser a eu l'intelligence de sortir ces films pendant le Super Bowl. Ils ont tout de suite été adoptés par les Américains qui raffolent des petites phrases accrocheuses. Vous avez eu des propositions pour faire une émission de TV à partir de ces spots. Ne craignez-vous pas d'être cantonné à ce registre? C.S. J'ai un accord avec Fox TV pour écrire et réaliser une émission. Le risque d'être catalogué ne m'inquiète pas. Je suis prêt à réaliser une publicité à partir d'une idée qui n'est pas de moi si le projet me plaît. De toute façon, je suis déjà passé à la préproduction de mon premier long métrage, produit par Dimension Films. De quoi s'agit-il? C.S. C'est une comédie dramatique sur un personnage qui grandit à Harlem, devient trafiquant de drogue et voit ses relations avec les autres changer. Et vous, quel est votre parcours? C.S. Je suis né à Philadelphie et j'habite à Brooklyn. À l'école, j'étais très mauvais, je passais mon temps à dessiner. C'est seulement au collège que je me suis ouvert à l'art, grâce à un professeur qui est devenu un ami et aussi mon mentor. J'ai fait l'école de design de Rhode Island et, en 1988, j'ai débuté dans l'animation. Est-il vrai que vous êtes devenu une célébrité aux États-Unis? C.S. Je suis souvent interpellé dans la rue par des gens qui crient«Whassup».Chaque fois que je vais au stade, j'y ai droit. Mais cela reste supportable.

Envoyer par mail un article

Stone: Whassup m'a rendu célèbre

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.