Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Bases de données

Les Pages jaunes italiennes lorgnent Consodata

25/08/2000

La société Seat Pagine Gialle prévoit de lancer une OPE sur Consodata en janvier prochain. L'occasion pour le spécialiste français des mégabases de données de renforcer sa dimension européenne.

C'est en plein été et dans la plus grande discrétion que Seat Pagine Gialle, filiale de Telecom Italia, a annoncé sa volonté d'acquérir la majorité du capital de Consodata, spécialiste des mégabases de données comportementales. L'objectif du groupe italien, qui a appuyé son développement sur l'activité des annuaires téléphoniques, précieuses sources d'informations commerciales, est de constituer un pôle européen consacré à l'information marketing. Une aubaine pour Marc Hénon, président du conseil d'administration de Consodata:«Alpha et Galileo, les deux fonds d'investissement actionnaires du groupe, souhaitaient se retirer. Nous cherchions un partenaire capable d'accompagner notre développement international.»La prise de contrôle de Consodata, qui a été valorisé à environ 4,1milliards de francs cinq ans après sa création, est prévue en trois étapes. D'ici à décembre, Seat Pagine Gialle rachètera la totalité des parts des deux fonds d'investissement, qui détiennent 24% de Consodata, et la moitié des parts des managers: Marc Hénon et les deux directeurs généraux, Alexandre Allard et Patrick Normand, possèdent 35% du capital. Le solde, soit 41%, a été introduit sur le Nouveau Marché de la Bourse de Paris en octobre dernier. Une fois cette première opération achevée, l'opérateur italien intégrera dans Consodata sa filiale base de données Giallo Dat@, portant ainsi sa participation à 56% du nouvel ensemble. Enfin, en janvier, une offre publique d'échange (OPE) sur le spécialiste des mégabases conclura l'opération.

Un chiffre d'affaires de 589 millions

Lorenzo Pellicoli, président de Seat Pagine Gialle, s'est engagé à conserver le nom, le management et les principaux métiers de Consodata, c'est-à-dire la collecte de données consommateurs à la fois par des questionnaires papier et sur le Net, ainsi que la gestion de données pour le compte de multinationales comme Axa, Danone et Ford.«Notre nouveau partenaire injectera environ 491millions de francs dans notre activité,s'enthousiasme Marc Hénon.De quoi accélérer notre expansion hors des frontières, notamment en Allemagne, en Grande-Bretagne, en Espagne et, peut-être, en Amérique du Nord.»Le groupe est déjà présent dans cinq pays européens (Belgique, Espagne, France, Grande-Bretagne et Italie). Il détient des informations sur quelque 25millions de foyers. Avec l'intégration de Giallo Dat@, son chiffre d'affaires consolidé atteindra 589millions de francs cette année (contre 238millions de francs en 1999) dont 70% réalisés hors de France. Consodata joue désormais au coude à coude avec son principal concurrent en Europe: Claritas, filiale de l'éditeur néerlandais VNU, présent sur les mêmes marchés. Le rachat de Consodata n'étonne pas Michel Vermeulen, Pdg de Claritas France. Sa maison mère a déjà favorisé des synergies avec les annuaires:«Nous travaillons avec les Pages jaunes en Espagne, au Portugal et aux Pays-Bas. Les Pages jaunes de ces deux derniers pays appartiennent d'ailleurs à VNU.»

Envoyer par mail un article

Les Pages jaunes italiennes lorgnent Consodata

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.