Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

FAUT-IL MARIER LES MARQUES AUX GRANDES CAUSES?

08/09/2000

«Les causes charitables sont comme les marques classiques: elles ont besoin d'une signature et d'un positionnement.»Vincent Schleger, directeur de Saatchi&Saatchi Valeur publique, veut développer sur le marché français ce que les Anglo-Saxons appellent le «cause related marketing»: intensification de l'association de marques à des causes, à l'exemple du partenariat Procter/Unicef ou des supermarchés Tesco avec le ministère anglais de l'Éducation nationale.«Nous étudions actuellement la manière dont fonctionne le consommateur français: va-t-il préférer acheter un produit si une partie de l'argent va à une ONG, par exemple.»Ces partenariats sont pour Vincent Schlegel un échange de bons procédés nécessaire.«Les ONG se livrent des luttes terribles entre elles, en termes de communication. Travailler pour une cause requiert un véritable professionnalisme et des compétences spécifiques.»D.L.G.

Envoyer par mail un article

FAUT-IL MARIER LES MARQUES AUX GRANDES CAUSES?

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.