Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

AGENCE

Les Ouvriers disent non à Bates

27/10/2000

Les Ouvriers du paradis ont préféré garder leur indépendance, plutôt que d'intégrer un réseau international.

La proposition de rachat de Bates était alléchante. Pourtant, Les Ouvriers du paradis viennent de décliner l'offre.«L'indépendance est un luxe merveilleux», admettent sans regret Hervé Chadenat et Thierry Consigny, les cofondateurs de cette agence qui fête son troisième anniversaire.

25MF de marge brute

Née à l'agence Opéra avec le rachat de deux clients, Cap Gemini et Eurofil, sur la base de 2,5millions de francs de marge brute, Les Ouvriers du paradis réalisent aujourd'hui une marge brute de près de 25millions de francs, englobant de tout nouveaux budgets comme les parfums Lacoste et Jean Patou ou le Comité Colbert. Pour faire face à son développement, l'agence, nichée dans une petite maison de la rue de Bourgogne, dans le VIIearrondissement de Paris, a investi une galerie d'art sur le trottoir d'en face pour y installer la création. L'enseigne revendique toujours un style très personnel avec un travail de précision, fondé sur l'amour du beau. Il n'y a toujours pas de commerciaux parmi la trentaine de salariés dont plus de la moitié interviennent sur des marques plutôt haut de gamme comme Le Bon Marché, Baccarat ou encore Louis Roederer. Les managers répugnent à rentrer dans le jeu des compétitions.«Un annonceur qui fait une compétition est un annonceur qui ne sait pas ce qu'il veut», estime Hervé Chadenat, adepte d'une solution plus originale: le travail à l'essai. Les Ouvriers du paradis ont un credo: la publicité fait partie du produit.«Ici, on ne tente pas d'embobiner le consommateur mais de lui donner du plaisir à consommer.»Plus qu'à une agence de publicité, les Ouvriers du paradis s'identifient à une«fabrique de délectation».

Envoyer par mail un article

Les Ouvriers disent non à Bates

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.