Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PUBLICITÉ

Publicis se renforce au Canada

16/01/1998

Le groupe français a pris le contrôle de l'agence SMW, à Toronto. En attendant mieux aux États-Unis...

Faute d'avoir pu consolider sa position aux États-Unis, Publicis se renforce au Canada. Après avoir pris place à Montréal avec BCP, le groupe français s'installe à Toronto avec SMW, pour donner naissance à Publicis Canada, qui devient ainsi le cinquième groupe canadien de communication.«C'est en 1996 que nous avons décidé et commencé la mondialisation du groupe Publicis. Aujourd'hui, nous poursuivons cet objectif, sachant que jamais, pendant les négociations avec True North, nous n'avons cessé de consolider notre position sur plusieurs continents, l'Asie et l'Amérique du Sud en particulier»,commente Jean-Paul Morin, directeur financier du groupe français. Publicis a racheté 75% du capital de l'agence SMW. Cette enseigne, qui était l'une des dernières indépendantes du pays, a réalisé en 1997 un chiffre d'affaires de 330millions de francs. Elle vient se joindre à l'autre «cabane» montréalaise de Publicis, BCP, reprise en 1996. Quid de BCP Toronto, dont le destin demeurait incertain il y a quelques semaines encore?«Ce bureau de trente salariés va être fusionné avec SMW,précise Jean-Paul Morin.Et donner ainsi naissance à Publicis SMW, ce qui va permettre à Publicis d'occuper une place importante dans le Canada anglophone»,poursuit le directeur financier du groupe.

Corriger le tir

Il ajoute:«Publicis BCP et Publicis SMW forment désormais Publicis Canada, avec un comité de direction commun, dont Yves Gougoux(fondateur et patron de BCP, ndlr)est bien entendu le représentant local majeur.»Cette belle entité, détenue à 70% par Publicis, et à 30% par Yves Gougoux, réalisera en 1998 un chiffre d'affaires de plus de 920millions de francs. La suite des événements est prévisible: après une pause qui aura duré le temps des négociations avortées avec True North, Publicis est de nouveau à la recherche du partenaire idéal aux États-Unis. Comme l'indique Jean-Paul Morin,«nos clients sont déjà servis outre-Atlantique par Publicis Blum. Mais dans le groupe, cette dernière pèse seulement 7%. Ce n'est pas encore idéal, si l'on considère que 45 à 50% des dépenses publicitaires mondiales se font aux États-Unis. À nous de corriger le tir.»

Envoyer par mail un article

Publicis se renforce au Canada

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.