Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Management

La nouvelle génération déboule chez BDDP\TBWA

01/12/2000

Quatre jeunes managers sont désormais en première ligne à la tête de l'enseigne publicitaire. Leur projet reste fidèle à la philosophie de l'agence, mais veut donner un sérieux coup d'accélérateur à sa mise en oeuvre.

Le budget petit déjeuner de BDDP\TBWA devrait bientôt exploser. Les quatre «managing partners» qui gèrent l'agence de publicité depuis juin vont en effet, la semaine prochaine, rencontrer une bonne partie des collaborateurs de l'enseigne, qui en compte 300. Entre deux croissants, Emmanuelle Guillon, Michel Perret, David Toto et Arthur Sadoun vont leur exposer, après une évaluation de l'année qui s'achève, les objectifs pour 2001. Ces réunions sont un peu le symbole du nouveau type de management que cette «bande des quatre» veut instituer dans l'agence. Déjà, lors de leur prise de fonctions, ils avaient rencontré l'intégralité du personnel. Du temps perdu? Pas vraiment.«Nous vivons notre métier comme une aventure collective»,explique Emmanuelle Guillon, trente et un ans.«Ce road show nous sert à écouter les gens et à leur faire partager notre projet»,renchérit David Toto, trente-deux ans.«Le marché est devenu beaucoup plus compétitif, on nous en demande toujours plus, avec des problèmes posés à très court terme,ajoute Arthur Sadoun, vingt-neuf ans et benjamin de la bande.Dans ces conditions, il est indispensable d'impliquer nos collaborateurs.»

Moins de hiérarchie, plus de travail d'équipe

Depuis leur nomination, qui a coïncidé avec le départ du Pdg Éric Delannoy, parti humer l'air des start-up, les quatre ont fait évoluer les méthodes de travail de l'agence. Que Jean-Marie Dru, son fondateur aujourd'hui patron du réseau TBWA Worldwide, se rassure. La «disruption», philosophie d'accompagnement des mar- ques dans le changement, n'est pas remise en cause.«La créativité au service de l'innovation reste au coeur de notre projet,note Emmanuelle Guillon.Notre rôle va simplement consister à accélérer la mise en mouvement de cette vision.»Déjà, ils ont raccourci les structures de décision. Le service commercial (70personnes) a été réorganisé en trois lignes: les «partners», les directeurs de clientèle et les responsables de campagnes. L'aversion pour la hiérarchie est manifeste.«Le fait d'avoir longtemps travaillé en développement de budgets nous a amenés à travailler en équipe, sans vraie hiérarchie»,plaide David Toto. Le service planning stratégique, dirigé par Emmanuelle Guillon (les trois autres se partageant les budgets de l'agence comme Bic, Fila ou France Télécom, et les missions opérationnelles), est passé de quatre à neuf personnes. L'obsession est de donner un brief inspirant à la création, dirigée par Marie-Catherine Dupuy et Éric Galmard. Ces quatre-là sont-ils solidement installés aux commandes de BDDP\TBWA? Pour l'instant, Nick Baum cumule présidence du groupe et de l'agence. Pour combien de temps?«Quand nous avons été nommés, nos patrons nous ont dit: maintenant, allez-y, prenez les choses en main,raconte Michel Perret, qui, à trente-neuf ans dont quatorze de maison, fait presque figure d'ancien.Nous avons pris ça comme une opportunité.»Qui a dit qu'ils étaient blindés?

Envoyer par mail un article

La nouvelle génération déboule chez BDDP\TBWA

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies