Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Design

Ceci est une chaise

26/01/2001

Le designer anglais Jasper Morrison est à l'honneur en France. Élu créateur de l'année, il est dans tous les hauts lieux parisiens du design, comme Colette ou le Conran Shop. L'occasion de mieux connaître un partisan du design sans ostentation.

Son visage rond lui donne une allure juvénile qui tranche avec l'autorité de son discours. À quarante et un ans, le Britannique Jasper Morrison est l'une des stars du design contemporain, une référence maintes fois exposée et déjà copiée. Son casier à bouteilles édité par Magis, son saladier pour Alessi et sa «Ply chair» en contre-plaqué courbé font le bonheur des magazines de décoration. Les visiteurs de la Tate Modern, la nouvelle Tate Gallery inaugurée l'an dernier à Londres, peuvent se reposer sur ses fauteuils. Le salon professionnel Maison&Objet, qui s'est tenu du 12 au 16janvier à Paris, l'a élu créateur de l'année 2001. Le showroom parisien de l'éditeur de meubles Vitra et le magasin Colette l'ont exposé la même semaine. Décidément omniprésent en France, il aura droit à un hommage dans les deux Conran Shop de Paris, du 5 au 20février.«Cela prouve qu'il y a un regain d'intérêt du public pour le design en France, répond Jasper Morrison quand on l'interroge sur cette actualité chargée, lors d'un passage éclair à Paris.Le design urbain français est une grande inspiration pour moi. À Londres, quand on construit un trottoir, on ne fait qu'une horrible bande de béton. À Paris, on met du granit. On sent une vraie attention au design.»

Le Corbusier, un maître

Parmi les designers français, il cite avec admiration Jean Prouvé, Le Corbusier et Roger Tallon. Dans le sillage de Le Corbusier, il a créé des chaises en bois d'une sobriété monacale pour le couvent de la Tourette près de Lyon, dessiné en 1960 par le grand architecte. Ce projet, comme de la vaisselle en céramique créée à Vallauris, pourrait assimiler sa démarche à du minimalisme. Ce serait réducteur. Jasper Morrison cherche avant tout à atteindre la vérité de l'objet derrière les considérations de style.«Quand je travaille sur un objet, je cherche à le faire ressembler à ce qu'il est, explique-t-il.Il ne sert à rien d'essayer de faire une chaise en forme de vaisseau spatial. Une chaise n'apas besoin d'être réinventée.»Pour Ronan Bouroullec, un jeune designer français qui se réclame de son influence,«ce n'est pas un styliste, la question de la forme n'est pas prédominante pour lui. Son expression personnelle ne se fait pas au détriment de l'objet, mais intègre les contraintes des cahiers des charges. En plus, il sait partager, ce qui est rare dans le design.»Jasper Morrison vient d'embarquer Ronan et son frère Erwan dans un projet pour le fabricant de porcelaine allemand Rosenthal.

Un design à la portée de tous

Son absence de formalisme lui permet de concevoir avec la même curiosité le tramway de Hanovre et une poignée de porte, de passer du travail du tissu à une chaise moulée à l'air (une technique renforçant la résistance du mobilier en plastique). Chantal Hamaide, directrice de la rédaction du magazineIntramuros, qui lui a consacré une exposition pendant Maison&Objet, le considère comme un vrai designer«car il s'est toujours mesuré à l'industrie. Il envisage ses projets dans une perspective de grande diffusion et ne prend rien à la légère.»Lui-même ne dit pas autre chose quand il confie son approche de la technologie:«Elle ne m'intéresse que si elle est applicable. Je me méfie des nouveaux matériaux qui ont plus un intérêt visuel qu'une véritable utilité. Sans compter qu'ils sont souvent trop chers pour une production de masse.»Pour autant, Jasper Morrison se méfie de l'intrusion grandissante du marketing dans son métier.«À force d'appliquer du design partout pour faire vendre, on risque de le pervertir, prévient-il.Le public n'aura plus accès au design qu'à travers le filtre du marketing.»Entre le galvaudage et l'élitisme, il veut croire en un design à la portée de tous.

Envoyer par mail un article

Ceci est une chaise

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.