Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Agence

Avec Jump, TBWA devient bipède

06/04/2001

Le groupe TBWA\France a décidé de marcher sur deux jambes en s'appuyant, aux côtés de l'enseigne TBWA et de ses satellites, sur un second pilier constitué par Jump.

Michel Hébert va enfin guérir de son complexe de provincial. Longtemps repoussée par les turbulences rencontrées par BDDP ces dernières années (rachat par GGT puis par TBWA), l'heure de la reconnaissance a sonné pour ce publicitaire de 54ans. Son agence, qui s'est développée depuis Lyon pour rayonner aujourd'hui sur le plan national, a été choisie par TBWA\France, sa maison mère, pour devenir la seconde enseigne forte du groupe en France. Voilà donc Jump placée au même rang que l'agence de publicité TBWA\ Paris et ses satellites Textuel, Brand Company, TBWA\Corporate et Tequila.

Trois ans pour doubler de taille

Pour marquer le coup, Denis Quénard, 56ans, l'une des pointures de TBWA, est nommé coprésident du groupe Jump aux côtés de Michel Hébert. Un Denis Quénard plus remonté que jamais puisqu'il conserve son titre de vice-président de TBWA\France. Il continuera ainsi à suivre des clients comme McDonald's, Leroy-Merlin, la chaîne Histoire et, surtout, la SNCF. Même si Anne Vincent, directrice générale adjointe de TBWA\Paris, va sérieusement l'épauler sur ce budget historique. Avec une marge brute supérieure à 100millions de francs et quelque 150salariés répartis entre Lyon (lire l'encadré) et Paris, Jump part sur de bonnes bases. D'ici à trois ans, l'agence veut avoir doublé de taille. L'enseigne ne manque pas d'atouts. Contrairement à TBWA qui a décidé, grosso modo, de gérer une agence pour chaque métier, Jump cherche à tout intégrer sous le même toit. D'ores et déjà, elle aborde la publicité, les marketing services, le design, la santé, l'innovation (Illogic), etc. Très vite, d'ici à l'été, elle veut encore renforcer cette intégration via des acquisitions dans le domaine du marketing opérationnel et du corporate. Une structure vouée aux réseaux et à la distribution va également être lancée. Passé à deux doigts de la Caisse d'épargne, qui a finalement préféré Ogilvy&Mather en finale, Jump veut avancer ses pions en valorisant cette capacité à gérer des budgets mêlant terrain et image, institution et succursales, etc. La liste de gains enregistrés l'an dernier (1) donne à espérer. Seul Yahoo! a quitté l'agence. Cependant, la réussite de l'opération Jump ne saurait être complète sans combler au plus vite ce«déficit de perception»que souligne Michel Hébert lui-même. Ceci ne viendra que d'une visibilité accrue des campagnes de l'agence. Des recrutements sont déjà prévus à la création. Enseigne créative s'il en est, BDDP&Fils, qui devient de plus en plus un atome isolé dans ce nouveau schéma mis en place par TBWA, a peut-être du souci à se faire... (1) Il s'agit d'Infogrames, Cartoon Network TV, Pathé Sport TV, Candia, Gayelord Hauser, lefigaro.fr, Havas Voyages, Century 21, Vilmorin et tout le marketing opérationnel de la SNCF.

Envoyer par mail un article

Avec Jump, TBWA devient bipède

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies