Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Publicité

Publicis tire un trait sur l'enseigne FCA! BMZ

13/07/2001

Publicis a officialisé le projet de rapprochement entre Publicis Conseil et FCA! BMZ. Les deux enseignes devraient fusionner avant la fin de l'année sous le nom de Publicis Conseil.

Après plusieurs mois de rumeurs, le groupe Publicis a officialisé, lundi 9juillet, le projet de fusion de deux de ses enseignes en France, Publicis Conseil et FCA! BMZ. L'opération ne dépend plus que de l'accord des instances sociales représentatives des deux sociétés, qui devrait intervenir avant le 20juillet. Si ces dernières y sont favorables - le contraire serait une surprise -, les quatre-vingt-dix salariés de FCA! BMZ (dont un tiers de créatifs) rejoindront les équipes de Publicis Conseil qui donnera son nom au nouvel ensemble. Une dizaine de salariés de FCA! BMZ intégreraient, en fonction de leur profil, ou bien Publicis Dialog, la filiale de marketing opérationnel et de création d'événements du groupe, ou bien Publicis Consultants, le pôle conseil en stratégie de marques et communication corporate.

Ni réduction d'effectifs ni réorganisation

Ce projet de fusion s'accompagne de rumeurs de réductions des effectifs. Les créatifs pourraient faire les frais de l'opération. Jean-Yves Naouri, le président de Publicis Conseil, dément catégoriquement:«Travaillant au milieu des créatifs, je suis bien placé pour voir que les gens ne sont pas employés ici à ne rien faire. Que celui qui pense réduire de moitié le nombre de créatifs m'explique comment il compte s'y prendre.»Autre bruit: le groupe profiterait de la fusion avec FCA! BMZ pour embaucher un directeur de création et mettre en oeuvre une réorganisation plus large. Là encore, Jean-Yves Naouri s'inscrit en faux:«L'arrivée de FCA! BMZ, si elle se réalise, n'est pas de nature à bouleverser l'équilibre général de l'agence. Aucune réorganisation n'est envisagée. Le rapprochement des deux entités, qui, par ailleurs, se portent très bien, n'est à l'étude qu'en fonction d'un seul critère: la satisfaction des clients.»

Avec l'aval de Carrefour

Du reste, cette opération n'aurait pu avoir lieu sans l'aval du principal client de FCA! BMZ: Carrefour. Le distributeur représente à lui seul près de la moitié (47%) de la marge brute de l'agence. La fusion s'inscrit aussi dans le cadre du concept Publicis 2010, une organisation censée offrir aux clients du groupe toutes les compétences de la communication (conseil stratégique, publicité, marketing relationnel, corporate, design, etc.). Reste à finaliser le futur organigramme du nouveau Publicis Conseil. Qui de Jean-Yves Naouri ou d'Henri Baché en prendra les commandes? La réponse ne fait pas de doute. Maurice Lévy a depuis longtemps désigné le premier comme son dauphin. En publicitaire chevronné, le second est, à cinquante-quatre ans, un peu fataliste:«L'intérêt des grands groupes, en publicité comme ailleurs, n'est pas de s'embarrasser des états d'âme individuels.»Le président de FCA! BMZ affirme qu'il restera«aux affaires au moins jusqu'à la fin de l'année». «Ceux qui me connaissent savent que je ne peux me contenter d'un placard, fût-il doré,ajoute-t-il.Je n'envisage mon avenir dans le groupe Publicis qu'à un poste opérationnel.»Selon certaines informations, Henri Baché pourrait se voir confier la responsablité des budgets «retail» (distribution) au sein de Publicis.

Envoyer par mail un article

Publicis tire un trait sur l'enseigne FCA! BMZ

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies