Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Collecte de fonds

TBWA\France réalise un doublé dans le caritatif

21/09/2001

Le groupe vient de faire l'acquisition de deux sociétés spécialisées dans la collecte de fonds : Excel et Qualicontact. Un secteur en forte progression, jugé incontournable.

Peut-on faire du business en travaillant pour le secteur associatif ? Gérard Cicurel, directeur général de TBWA\France, s'est posé la question avant de rencontrer, pour affaires, Antoine Vaccaro, un spécialiste de la communication caritative.« Dans les grands groupes, travailler pour une ONG, c'est souvent satisfaire la danseuse du président,explique-t-il. On se contente d'appliquer les techniques publicitaires habituelles. Or, ce secteur est devenu incontournable. Il exige de vrais professionnels. »

Des marchés en pleine croissance

Son groupe, soucieux d'élargir le champ de ses expertises, a donc acquis les deux sociétés de collecte de fonds lancées par Antoine Vaccaro, lequel reste à la tête de ses entreprises. La première, Excel, est née en 1988. Avec dix-sept collaborateurs et 1,98 million d'euros de marge brute (13 millions de francs), elle travaille pour Médecins du monde, Handicap International, WWF, La Prévention routière ou l'Ordre de Malte. Sa spécialité : un marketing direct à destination des donateurs, alternant vagues de recrutement et de fidélisation avec, si besoin est, une capacité à agir dans l'urgence : l'agence peut router plus de 500 000 courriers en cinq jours. La seconde, Qualicontact, date de 1994. Centre d'appels multimédia, elle compte cent postes de travail et a réalisé 3,05 millions d'euros de marge brute en 2000 (20 millions de francs). Elle travaille à 90 % pour les clients d'Excel, en relançant notamment les donateurs inactifs par téléphone. Toutes deux évoluent sur des marchés en pleine croissance. Sans parler du télémarketing, qui n'a cessé de croître ces dernières années, les dons effectués pour les grandes causes sont passés de 15 millions d'euros en 1980 (environ 1 milliard de francs) à 2,18 milliards d'euros en 2000 (14,3 milliards de francs). L'activité collecte de fonds progresse, pour sa part, de 10 à 20 % chaque année. En évoluant, de nouveaux besoins ont vu le jour.« Des questions de positionnement de marque et d'identité se posent aujourd'hui aux associations,explique Antoine Vaccaro.De plus en plus internationales, elles entendent mobiliser les donateurs, mais également les bénévoles, les entreprises, les réseaux à travers le monde. L'événementiel, les relations presse, le design sont devenus aussi importants pour elles que le marketing direct. D'où notre volonté de rejoindre un grand groupe. »TBWA\France, pour sa part, se félicite d'avoir fait d'une pierre deux coups.« Qualicontact vient combler notre absence de savoir-faire en télémarketing », commente Lionel Aboudaram, vice-président exécutif de TBWA\France. Quant à Excel, son expertise va étoffer celle des autres entités du groupe : Tequila, l'agence de marketing relationnel, qui travaille, entre autres, pour La Ligue contre le cancer, ou BDDP&Fils, qui compte Aides, Sida Info Services ou le Cidem pour clients.« Notre ambition est, à terme, de répondre à l'ensemble du marché avec toutes les compétences des métiers de la communication », indique Lionel Aboudaram. Après le caritatif, ce pourrait bien être le tour de la motivation.

Envoyer par mail un article

TBWA\France réalise un doublé dans le caritatif

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.