Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Publicité

Havas Advertising : Australie s'en va, Enjoy explose

16/11/2001

Annoncée début octobre, la suppression par Havas Advertising de sa division d'agences diversifiées débouche aujourd'hui sur deux surprises de taille : Australie prend son indépendance et la fusion Enjoy- Le Nouvel Eldorado capote.

Australie et Havas Advertising, c'est fini. L'agence dirigée par Vincent Leclabart, qui affichait en 2000 pas moins de 20 millions d'euros (130 millions de francs) de marge brute avec des clients aussi prestigieux que Volvo, GDF, Contrex, Leclerc et RTL, va prendre son indépendance en rachetant les 51 % de parts que le groupe contrôlait. Cette sortie, qui constitue la principale surprise du plan de réorganisation annoncé cette semaine par Havas Advertising, laisse présager de nouveaux rebondissements. Les managers d'Australie, qui détenaient déjà 49 % de l'enseigne, ont peut-être déjà prévu de s'adosser à un autre réseau publicitaire... ne serait-ce que pour financer le coût de cette acquisition. Déjà, les noms de Leo Burnett, en quête de croissance externe rapide, ou de Publicis, circulent. Vincent Leclabart n'a jamais caché que son enseigne avait obligation d'atteindre la taille critique de 30 millions d'euros (soit 200 millions de francs) de marge brute...

Autre surprise de taille liée à la disparition du pôle Diversified Agencies Group (DAG) : Enjoy et le Nouvel Eldorado divorcent, moins de six mois après avoir annoncé en grande pompe leur mariage. Les deux agences, qui travaillent notamment pour le Printemps, Darty ou Cegetel, s'étaient déjà géographiquement rapprochées dans les locaux du Nouvel Eldorado. Il va donc falloir tout recommencer... Le Nouvel Eldorado (8,5 millions d'euros, 56 millions de francs, de marge brute en 2000), dirigé par Dominique Julien, va intégrer Arnold, l'un des deux réseaux publicitaires d'Havas Advertising. L'agence se retrouvera aux côtés de Devarrieuxvillaret. Le sort d'Enjoy (3 millions d'euros, 19,5 millions de francs), lui, ne semble pas encore fixé définitivement.

« Au total, 55 % de la marge brute de la division DAG se fond dans les trois réseaux désormais prioritaires du groupe, Euro RSCG Worldwide, Arnold Worldwide Partners et Media Planning Group »,explique Alain de Pouzilhac, le PDG du groupe publicitaire français. Une quarantaine d'agences sont concernées. Chez Euro RSCG Worldwide arrivent notamment Pulp (design) et Connectworld (communication interactive). W&Cie (corporate), Brann (marketing direct) et EHS intègrent Arnold . Quant à Havas Advertising Sports, elle rejoint la branche médias MPG. Parallèlement, 36 % de la marge brute des DAG migrent au sein de trois pôles de métiers nouvellement constitués. Le premier, consacré aux ressources humaines, devrait comprendre Bernard Julhiet, EMDS, Euro RSCG Futurs, The Link, Heist et Reilly. Le second pôle regroupe les agences de relations publiques de toute nature (financières, institutionnelles, lobbying...) avec des enseignes comme Grayling, Hudson Sandler et le nouveau réseau d'agences conseils en communication financière AMO, qui comprend notamment Euro RSCG Omnium&Associés. Mais, comme décidément rien n'est simple chez Havas Advertising, cette agence reste rattachée à Euro RSCG Corporate... Le troisième pôle d'expertise couvrira les activités dédiées au « marketing support », soit toutes les activités terrain, comme la PLV, émanant principalement de Snyder. Enfin, environ 10 % des enseignes concernées restent dans l'inconnu.« Il y a des agences sur lesquelles on réfléchit, dont on ne sait pas si on va les garder ou les vendre »,explique Alain de Pouzilhac. Le PDG compte boucler ce dernier chantier dans les mois qui viennent.

Envoyer par mail un article

Havas Advertising : Australie s'en va, Enjoy explose

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies