Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Ressources humaines

HR Gardens cultive sa différence

18/01/2002

Les filiales conseil en ressources humaines du groupe Havas Advertising, dont Euro RSCG Futurs et The Link, se regroupent sous l'enseigne HR Gardens. Pour résister à la crise, le nouveau groupe se spécialise dans le recrutement des jeunes cadres de haut niveau.

Quel casse-tête de rebaptiser une agence ! Nous avons opté pour HR Gardens, une marque à la fois universelle et locale. Le jardin évoque une forme de sérénité et une adaptation au changement, comme l'exige notre activité ». Pour en arriver là et réunir l'activité de ressources humaines d'Havas Advertising sous une même enseigne, Thierry Happe, PDG d'HR Gardens, a dû faire preuve de persévérance. En septembre 2001, après de longs mois de discussions, tout était bouclé. L'annonce était sur le point d'être officialisée quand sont survenus les attentats de New York et Washington. Le groupe a alors tout suspendu. Les événements ont même provoqué une chute de 70 % des insertions publicitaires en septembre. Le marché du recrutement a accusé le coup et enregistré, lui, une baisse de 40 %.

Un pôle indépendant de tout réseau

Le groupe HR Gardens a dû lancer un plan social, qui a touché 65 personnes en France. Les bureaux de Boston, de Finlande et de Hong Kong ont été fermés. Dans la foulée, Alain de Pouzilhac, PDG d'Havas Advertising, a annoncé la remise à plat de l'organisation du groupe, conséquence du démantèlement du pôle Diversifed Agencies Group dont dépendaient Euro RSCG Futurs et The Link.

En dépit de ces coups du sort, la constitution d'un pôle Ressources humaines à part entière, indépendant de tout réseau, a finalement été entérinée.« Cette situation reflète notre spécificité,se félicite Thierry Happe.La communication n'est qu'une partie de notre métier. Et notre développement se fera davantage en Asie qu'aux États-Unis. »

Aujourd'hui, HR Gardens regroupe 500 collaborateurs dans une dizaine de pays, en Europe et en Asie. La nouvelle structure affiche une marge brute de 53 millions d'euros pour 2001 avec des clients comme Cisco, Shell, Intel, etc. Elle est dirigée par un comité exécutif de cinq personnes, dont Marc Baulier, chairman (ancien directeur général de Shell en charge des ressources humaines) et Thierry Happe, CEO (ex-président du pôle RH d'Havas Advertising).

Elle est organisée en cinq métiers : communication ressources humaines, salons de recrutement, recherche et sélection, Internet (avec le site careergar dens.com) et communication et études pour le marché de l'éducation, avec les agences britanniques Riley et Heist. Ces deux dernières, bien implantées au sein des campus, conservent leur nom. Ce qui n'est pas le cas d'EMDS, la société belge spécialiste mondial du recrutement des jeunes cadres, qui a été rachetée par Havas Advertising en décembre 2000. En revanche, la société Bernard Julhiet, autre filiale conseil en ressources humaines du groupe, ne rejoint pas HR Gardens et garde son autonomie.

Recruter et fidéliser

Même si la conjoncture économique interdit les fanfaronnades, Thierry Happe se montre optimiste.« Il est impossible de prédire la sortie de la crise,reconnaît-il.Mais les perspectives sont favorables à moyen terme en raison de la pyramide des âges. Jusqu'en 2035, il y aura 250 000 retraités de plus par an. Dans le domaine bancaire, 50 000 personnes vont quitter la profession d'ici à dix ans ». Thierry Happe est convaincu que les ECP (Early Career Professional), ces jeunes cadres à fort potentiel, seront encore plus recherchés qu'aujourd'hui. HR Gardens se positionne clairement sur ce marché d'avenir, où il s'agit aussi bien de recruter que de fidéliser des salariés très exigeants sur les conditions de travail.

Envoyer par mail un article

HR Gardens cultive sa différence

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.