Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

AGENCE

FCB Netbrand devient FCB Offshore

01/02/2002

L'agence de publicité se débarrasse d'un épithète devenu gênant après l'éclatement de la bulle Internet.

Parfois, quand nous allions présenter l'agence au patron d'une entreprise, le directeur de la communication nous mettait en garde : "N'insistez pas trop sur votre nom, il risque de se braquer" », sourit Guillaume Pannaud, le jeune directeur général de FCB Netbrand.

Place donc aujourd'hui à FCB Offshore. Allusion aux paradis éponymes ?« Nous n'avons pas l'intention de recruter Didier Schuller,s'amuse Thomas Stern, le directeur de la création.Ce nom indique à la fois notre appartenance et notre éloignement par rapport à notre maison mère. Il traduit aussi notre volonté de sortir des eaux territoriales et d'amener de la fraîcheur. »

Une troisième vie

En 2000, à sa création, FCB Netbrand était un simple département de FCB. L'an dernier, les deux managers avaient chacun pris 15 % du capital. FCB Offshore sonne comme le début d'une troisième vie pour l'enseigne. Pour le moment, tout lui sourit. La marge brute a atteint 2,2 millions d'euros en 2001, contre 2 millions prévus. L'agence est rentable et a réussi à équilibrer son portefeuille entre marques Internet (55 %) et marques de services (45 %). Elle compte parmi ses clients actifs deux budgets qui avoisinent les 15 millions d'euros (Scoot et Tiscali Liberty Surf). S'y ajoutent Novacy (Generali), Clicktown (Fnac), 6e Sens (Bouygues Telecom), le site Batirenover (Lafarge) ou l'association Ensemble contre la peine de mort. FCB Offshore ne compte que quatorze salariés, dont sept créatifs, mais profite des services de TV production ou d'achat d'art de FCB. Elle vise 3,8 millions d'euros de marge brute en 2002, avec cinq compétitions en cours dont quatre sans rapport avec Internet.

« Aujourd'hui, notre bande agence a un ton très humoristique et ce n'est pas un hasard,indique Guillaume Pannaud.Nous voulons renouer avec un public devenu très méfiant. Nous prônons une forme populaire de créativité, comme l'illustrent nos campagnes Scoot ou Liberty Surf. Nous nous interdisons tout "pompiérisme". »Thomas Stern avoue, lui, avoir perdu ses habitudes de sénateur avec la nouvelle économie.« Faire un film en dix jours, des annonces en 48 heures, on a travaillé comme ça pendant deux ans,explique-t-il.Le Net nous a appris la réactivité, la rapidité et surtout l'émergence. Dans le brouhaha de la Net économie, il a fallu apprendre à faire émerger très vite les marques de nos clients. »La prochaine campagne de l'agence, dans le courant du premier semestre, cherchera à imposer la marque Tiscali.

Envoyer par mail un article

FCB Netbrand devient FCB Offshore

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.