Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Communication politique

Cher client-candidat...

15/03/2002

Les nouvelles affiches de Robert Hue, signées Frédéric Beigbeder, ont remis en avant le rôle des communicants auprès des candidats à l'élection présidentielle.

On l'attendait au tournant. Consultant« des causes perdues »,selon sa propre expression, l'ancien publicitaire repenti Frédéric Beigbeder a lancé un pari fou : redonner du tonus à la marque Robert Hue. D'un point de vue marketing, il y a là effectivement de la part de marché à gagner. Du coup, on s'était pris à rêver. De la campagne-manifeste s'inspirant des grands intellectuels compagnons de route du parti aux affiches au vitriol dans la plus pure tradition polémiste du début du siècle, les idées les plus folles couraient. La révélation a enfin eu lieu le 12 mars dernier au siège du PCF, devant un parterre de journalistes.

Le terrain de la colère

Petite déception. L'écrivain-animateur TV, épaulé pour l'occasion par l'agence Anatome, s'est finalement fendu d'une campagne plus modeste mais, comme il se doit, en totale adéquation avec le brief du client.« Nous sommes obligés de tenir compte de la réglementation de la communication politique, qui est en soi une bonne chose »,se défend Frédéric Beigbeder. La signature, qui devient le slogan du candidat (« Avec Robert Hue, aidons la gauche à rester la gauche »), est illustrée par trois affiches jouant l'interpellation : « Où va la gauche ? » sur le thème de l'inégalité des salaires, « Que fait la gauche ? » sur les conflits sociaux et « Où est la gauche ? » sur la pauvreté. Bref, une pub en forme de tract qui a le mérite d'attaquer de front à la fois Lionel Jospin et Arlette Laguiller, les deux véritables concurrents du candidat communiste.« On nous attendait sur le terrain de l'humour, on nous trouve sur celui de la colère. C'est une campagne polémique et j'espère que les affiches seront inquiétantes »,commente Frédéric Beigbeder, qui ne sait pas encore combien il sera payé pour cette contribution.« Sûrement beaucoup moins que Jacques Séguéla et toute son équipe. »

De fait, l'intervention ponctuelle de Frédéric Beigbeder n'a rien à voir avec la stratégie d'encerclement du candidat Jospin opérée par l'agence Euro RSCG, présente au sommet avec Jacques Séguéla et Stéphane Fouks, à l'intérieur via Nathalie Mercier, consultante d'Euro RSCG Corporate bombardée responsable de l'image du candidat Jospin, et « sur le côté » avec l'équipe mobilisée au sein même de l'agence. On ne retrouve une telle organisation chez aucun autre candidat. Question de moyens... Noël Mamère et François Bayrou ont bien chacun leur agence de pub (Non Profit TBWA\Corporate pour le premier, Les Ouvriers du paradis pour le second), mais celles-ci restent de simples exécutants techniques (production des affiches, des tracts, des professions de foi, etc.).

Vieux briscards et petits conseils

En revanche, quelques consultants viennent à titre individuel épauler les candidats. On retrouve ainsi les vieux briscards de la communication politique, comme Claude Marti aux côtés de Jean-Pierre Chevènement, des publicitaires pur sucre comme Denis Quénard, codirecteur de Jump (TBWA\ France), qui conseille Noël Mamère, des professionnels des relations publiques comme Claude Fitoussi pour Alain Madelin, des communicants-militants comme Alexandre Basdereff, patron de La Novosphère, dans l'équipe de Jacques Chirac, ou Thierry Coste, patron de la société Lobbying&Stratégies, directeur de campagne de Jean Saint-Josse. Sans compter, bien sûr, tous ces petits conseils livrés au coin d'une table au candidat ou à ses proches. Tous ne tiennent pas à le faire savoir, mais chacun espère y trouver son compte.

Envoyer par mail un article

Cher client-candidat...

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies