Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

AGENCE

BBA : petit et international

05/04/2002

L'actualité, c'est que nous existons, que nous recrutons et que nous avons désormais un solide portefeuille de clients qui nous font confiance. »Bill Below, le Californien à l'origine de la création, en 1998, de BBA, l'agence de publicité britannique de Paris, pourrait ajouter qu'il a aussi une très belle vue sur le Moulin Rouge... Installée dans le ixe arrondissement, son agence présente la particularité de ne travailler que sur des campagnes internationales. Après avoir joué les mercenaires pour de grandes enseignes, trop contentes de faire appel à cet ancien de J. Walter Thompson et Bozell, Bill Below a décidé, il y a deux ans, de développer une clientèle en direct, essentiellement dans le B to B.

BBA conçoit ainsi les campagnes internationales des imprimantes Lexmark en Europe, de Cartesis, un éditeur de progiciels financiers, ou de Merial, le numéro un de la santé animale. BBA séduit surtout des entreprises dont les budgets de communication internationaux, entre 300 000 à 600 000 euros, sont trop modestes pour intéresser les grandes agences publicitaires ou médias de la place.

Des kits de communication

« Nos clients n'ont pas toujours besoin de ces grands réseaux,ajoute Bill Below, concepteur-rédacteur de formation.Nous leur concevons depuis Paris des kits de communication qui fonctionnent partout dans le monde et nous gérons aussi l'ensemble de l'achat médias. »Avec ses huit salariés, tous fins connaisseurs de l'international, l'agence devrait réaliser, selon son fondateur, entre 1 et 2 millions d'euros de revenus en 2002.

Envoyer par mail un article

BBA : petit et international

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.