Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Entretien

Stéphane Fouks : « Personne n'est allé aussi loin dans l'intégration »

27/09/2002

Stéphane Fouks, président d'Euro RSCG C & O, vient d'être nommé CEO d'Euro RSCG France. Il explique sa stratégie.

On a longtemps parlé d'un « duel » opposant Stéphane Fouks à Éric Tong Cuong et on retrouve à la tête d'Euro RSCG France Mercedes Erra, coprésidente de BETC Euro RSCG, et vous-même. Quelle est la place d'Éric Tong Cuong dans la nouvelle organisation ?

Stéphane Fouks.Éric et moi avons été associés au dossier dès le début de ce projet, il y a plus d'un an, lors d'un entretien à New York avec Bob Schmetterer [chairman et CEO d'Euro RSCG Worldwide] et François Tiger. En tant que membre du comité exécutif que nous allons mettre en place, sa fonction consistera à coordonner le développement international d'Euro RSCG France.

Quelle est la composition de ce comité exécutif ?

S.F.Il réunira une dizaine de personnes, à savoir les patrons des agences et des quatre pôles constituant désormais l'offre d'Euro RSCG France : le pôle publicitaire avec BETC Euro RSCG et Euro RSCG 27 [dédiée à Citroën], le pôle corporate et financier avec Euro RSCG C&O, le pôle marketing services avec The Sales Machine et Euro RSCG Motivforce, et enfin nos sept agences en région.

À quoi servira-t-il ?

S.F.Sa mission sera très opérationnelle. Il fonctionnera comme un board de direction sur les trois principaux chantiers que nous avons lancés pour favoriser une meilleure synergie : la mise en place d'un intéressement commun sur l'ensemble du périmètre d'Euro RSCG, la création d'une organisation dédiée au new-biz et au développement, enfin le rapprochement culturel entre agences. Sur ce dernier point, C&O et BETC ont déjà montré l'exemple : un séminaire, organisé en juillet dernier, a réuni les vingt principaux responsables de chacune des agences, et nous travaillons sur plusieurs clients communs comme BNP-Paribas, Canal + ou la RATP. Et ça marche, nous venons de gagner ensemble le budget Cofiroute. De ces collaborations expérimentales, nous voulons faire un mode de fonctionnement, sans pour autant, bien sûr, le systématiser.

Cette offre intégrée, baptisée « The power of one », est très proche de la stratégie « holistique » de Publicis...

S.F.Nous répondons à la demande du marché. Aujourd'hui, la communication est à trois dimensions : le produit, la marque et l'entreprise sont étroitement liés. On ne peut plus parler de l'un sans agir sur l'autre, et c'est pareil pour les cibles que l'on vise. Mais Euro RSCG est le seul groupe à lancer un modèle de ce type pour le reste du réseau dans le monde. Nous faisons un vrai saut qualitatif par rapport à la concurrence. Personne n'est allé aussi loin dans l'intégration des métiers.

Comment allez-vous vous répartir les tâches avec Mercedes Erra ?

S.F.D'abord, nos nominations respectives sont un signal fort donné au marché pour montrer que des sensibilités différentes peuvent travailler ensemble, loin des sous-catégories dans lesquelles on les enferme souvent. L'avenir de la publicité et du corporate passe par leur alliance. En tant que chairman, Mercedes aura la responsabilité du board et de sa tenue, et elle sera avec moi coauteur de la stratégie du groupe. En qualité de CEO, j'aurai la responsabilité de sa mise en oeuvre.

Quels sont vos projets dans l'immédiat ?

S.F.Après la mise en place d'une offre « retail » avec Euro RSCG Squadra, fondée sur les budgets distribution de l'ex-Euro RSCG Works, nous allons bientôt annoncer une offre en ressources humaines. Mais mon travail de CEO ne remet pas en cause mon investissement personnel auprès de clients comme LVMH, Alcatel ou Suez. La logique du nouvel Euro RSCG est d'installer une nouvelle génération de patrons issus des agences, mais aussi et surtout restant dans les agences. Notre stratégie repose sur l'implication des ces dernières. Un comité des agences, plus élargi que le comité exécutif, sera d'ailleurs créé prochainement.

Envoyer par mail un article

Stéphane Fouks : « Personne n'est allé aussi loin dans l'intégration »

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies