Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PUBLICITÉ

Publicis : mais qui est Hal Riney?

05/06/1998

Le nouvel ami américain de Publicis est une véritable figure de la publicité outre-Atlantique. Il y a exercé tous les emplois.

Hal Riney, le nouveau partenaire de l'agence Publicis aux États-Unis, est un fervent régionaliste. Ce publicitaire a fait toute sa carrière à San Francisco, sautant d'une agence à l'autre, de BBDO, son premier job à 250dollars par mois, à Botsford Ketchum, en passant par Ogilvy&Mather pour finir chez Riney, sa propre enseigne. Il a occupé tous les emplois, du plus humble, celui de coursier, au plus recherché, patron. Et là encore, Hal Riney, qui a soixante-cinq ans, n'a négligé aucune étape: on l'a vu embrasser la carrière de directeur artistique, devenir rédacteur, puis créatif... Il joue même parfois l'acteur. Cette belle voix off sur certaines de ses publicités, c'est lui. Mais quelle que soit la fonction, Hal Riney est toujours resté dans son pré carré, San Francisco. Il y a cultivé son originalité, quitte à déranger, n'hésitant pas à épingler Madison Avenue, la mecque de la publicité américaine. Dans un article duWall Street Journal,il a ainsi expliqué que lorsque les grandes entreprises se mettent en quête d'une agence, elles vont voir d'abord à New York, puis Chicago et enfin Los Angeles.«Mais Manhattan,martèle-t-il,n'a pas le monopole de la bonne publicité. Aujourd'hui, de plus en plus de clients regardent sur l'ensemble du territoire.»Il suffit d'être patient.«C'est très facile de conclure en une nuit,plaisante-t-il,cela prend seulement vingt ans pour y arriver.»L'agence Hal Riney&Partners a construit sa réputation au-delà de ses frontières californiennes grâce à quelques spots bien sentis. Il y eut en 1984 la campagne de réélection du président Ronald Reagan, il y eut aussi et surtout un petit film pour la boisson Bartles and Jaymes. Tout le monde s'attendait à voir des jeunes hip hop, Hal Riney les a régalés avec deux papys assis sous un porche. Puis ce fut la gloire avec la campagne Saturn. Les professionnels ont adoré la publicité réalisée pour cette voiture du numéro un mondial de l'automobile General Motors, destinée aux classes moyennes. Les spots, efficaces et amicaux, ont décliné au fil des ans le slogan «Une voiture différente par une compagnie différente». Les ventes de Saturn ont explosé et General Motors est revenu voir le Californien pour réaliser le lancement de sa voiture électrique! Cette fois, l'agence a fait dans l'humour. Tous les appareils électriques de la maison, grille pain, aspirateur et autres instruments électroniques attendent de pied ferme la nouvelle venue.

Aux commandes pour les trois ans à venir

Hal Riney, l'homme-orchestre a donc fini par se faire remarquer. Il traîne derrière lui une longue liste d'Awards, pas moins de trois cents récompenses décernées par la profession. En 1996, son enseigne a été nommée meilleure agence de l'Ouest par le journalAdweeket, cette année encore, le magazineAdvertising Agea décidé de lui attribuer trois étoiles. Hal Riney joue aujourd'hui dans la cour des grands. Sprint, un géant des télécoms, et la grosse banque First Union lui ont confié leur budget. En 1997, son agence affichait un billing de l'ordre de 700 millions de dollars, pour une marge brute de 72 millions de dollars. Mais, en dépit de sa présence à San Francisco, Chicago, et de bureaux à Atlanta et New York, elle n'arrivait pas encore à accrocher les multinationales qui réclament une présence obligatoire à l'étranger pour les accompagner dans leurs aventures. Alors, le Pdg s'est allié à Publicis pour profiter de son réseau, et a promis de rester aux commandes de l'agence durant au moins trois ans. Ceux qui l'imaginaient prendre sa retraite pour aller pêcher du côté de son île, le long du Honduras, en seront pour leurs frais. Hal Riney reste. Toujours contrariant.

Envoyer par mail un article

Publicis : mais qui est Hal Riney?

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.