Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Publicité

FCB se relance sur la plate-forme Offshore

01/11/2002

Le syndrome Louis XIV DDB a frappé. L'agence FCB réintègre sa filiale Offshore et accueille à sa tête les fondateurs de l'agence-bis du groupe, Guillaume Pannaud et Thomas Stern.

Les patrons d'agences se creusent la tête ces derniers temps. La crise aidant, tous recherchent la martingale qui leur permettra de restaurer la confiance d'annonceurs de plus en plus frileux et exigeants. Publicis fignole son plan « 2010 », Euro RSCG ne jure que par son nouveau credo « The power of one » et TBWA vient de lancer sa nouvelle méthode de travail « Connections ». C'est au tour de FCB de contribuer à ce brainstorming publicitaire en réorganisant son agence de publicité. Mais, contrairement à ses concurrents, Philippe Gaumont, président de FCB France, ne joue pas la carte du « tout-intégré », même si le réseau à l'international n'échappe pas à la manie des concepts-slogans avec le prometteur « Working as one ».

Après avoir réglé, en septembre dernier, la question des marketing services avec le lancement en France de la marque FCBi, et avant d'annoncer une offre en corporate, Philippe Gaumont s'attaque à la publicité.« Il nous fallait reprendre fortement position sur le marché publicitaire,concède-t-il.Le meilleur moyen de le faire est de marier, au plus haut niveau de l'agence, stratégie et idée créative. Or cette association a été menée avec succès par FCB Netbrand devenue Offshore. »

Reprise en main

De là à transposer l'expérience lancée en janvier 2000 par Guillaume Pannaud et Thomas Stern, il n'y avait qu'un pas, aussitôt franchi par Philippe Gaumont qui, en rapatriant Offshore au sein de l'agence FCB, en profite pour offrir la direction du nouvel ensemble aux deux comparses. Guillaume Pannaud prend donc la présidence d'un FCB revitaminé et Thomas Stern devient vice-président-directeur de la création. La reprise en main de l'agence s'imposait d'autant, selon Philippe Gaumont, que depuis avril dernier et le départ d'Anne-Cécile Tauleigne et Thierry Vince chez Callegari Berville Grey, la direction de la création était vacante.

Système en râteau

« L'expérience radicale d'Offshore, où la réactivité et la recherche du résultat immédiat ont été la règle pendant deux ans, est tout à fait transposable au sein de l'agence en raccourcissant les circuits de décision avec un manager senior totalement impliqué pour chaque budget », explique Guillaume Pannaud. Pour installer ce « système en râteau », les deux nouveaux patrons de FCB ont appelé à leurs côtés Nathalie Cogis. Ancienne associée de Jean&Montmarin, elle rejoint l'agence en qualité de vice-présidente. Elle se partagera les différents budgets avec Guillaume Pannaud et Nathalie Daniels. Celle-ci, jusqu'alors directrice générale adjointe chargée du budget Monoprix, devient directrice générale.

Côté new biz, la nouvelle équipe ne chômera pas. Sept compétitions sont actuellement en cours, sur les budgets Pierre&Vacances, FNPCA, le ministère de l'équipement, les Offices de tourisme de Corse et de Turquie, et deux autres consultations tenues secrètes.

Quant à Isabelle Capron, seule directrice générale de FCB depuis le départ l'an dernier de Jean-Claude Pierrat, elle ne fait pas partie de cette nouvelle organisation. Elle serait en discussion pour étudier son avenir au sein du groupe.

Envoyer par mail un article

FCB se relance sur la plate-forme Offshore

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.