Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Tourisme

Y'a du soleil et des budgets...

06/12/2002

DDB France lance une enseigne spécialisée dans la communication touristique sur un marché promis à une forte croissance.

Il est agréable, de nos jours, de travailler sur un marché en croissance, avec des budgets de rêve. »C'est ainsi que Christophe Chenut, directeur général de DDB France, commente la naissance de DDB Nouveau Monde le tourisme, une enseigne spécialisée en marketing et communication touristique. Il ne s'agit pas d'une création ex nihilo, mais de l'union, sous la forme d'un groupement d'intérêt économique, de plusieurs agences du groupe, basées en province, et dotées de fortes expertises sur ce secteur.

Une croissance à deux chiffres prévue

Avec soixante collaborateurs et une marge brute de 5 millions d'euros, la nouvelle enseigne table sur une croissance à deux chiffres. Son président, Thierry Guentch, l'assure : en 2004, les budgets de communication touristique, établis aujourd'hui à 450 millions d'euros, vont augmenter de 34 %. L'Organisation mondiale du tourisme prévoit, par ailleurs, un doublement du nombre de touristes dans les vingt prochaines années. Les causes sont nombreuses : réduction du temps de travail, augmentation de la mobilité, vacances et transports plus accessibles, etc. En parallèle, le consommateur, plus malin et plus impulsif, part davantage, mais moins longtemps, intensifiant la concurrence.

Enfin, avec ses 76 millions de touristes annuels, la France se taille la part du lion sur le marché mondial du tourisme.« Les attentats terroristes ont touché les destinations lointaines,explique Thierry Guentch.Or seulement 11 % des Français partent en vacances à l'étranger. »Son agence est d'ailleurs très active sur l'essentiel du marché, composé pour 72 % d'institutionnels (offices de tourisme, comités départementaux, collectivités locales) dont la problématique est de « faire venir » le client, non de le « faire partir ». Enfin, la crise va certainement pousser les tour-opérateurs à affiner leur image de marque pour mieux distinguer leurs offres.

Faut-il, pour autant, être spécialisé pour aborder ce marché ? La nouvelle enseigne spécialisée du groupe DDB côtoie, en France, diverses structures, plus ou moins importantes, spécialisées dans le tourisme. Parmi elles, l'agence indépendante Medicis (1,9 million d'euros de marge brute en 2001) ou encore The Global One Tourism, une agence lancée en septembre et qui regroupe les expertises de plusieurs entités : Singulier (publicité), Sept (gestion de conflits consommateurs), Newspepper (relations presse), VCA (forces de vente).

Les budgets les plus importants sont, cependant, aux mains d'agences généralistes. Publicis Conseil qui gère, entre autres, le Club Med, Jet Tours ou Maison de la France, n'affiche pas une expertise clairement identifiée. Pas plus que Le Public Système qui a développé l'économie de plusieurs villes au travers notamment de festivals, par exemple à Deauville, Avoriaz et Cognac.« Chez DDB, notre spécificité est de pouvoir intervenir, en amont, sur les politiques tarifaires ou sur des études de fréquentation, en plus des métiers traditionnels de l'édition, du marketing relationnel, du tourisme d'affaires ou de la publicité »,indique Thierry Guentch.

Côté création, en revanche, le débat est ouvert.« Une agence spécialisée par secteur n'a aucun sens, notamment pour les créatifs »,estime Jean-Yves Naouri, président de Publicis Conseil. Une chose est sûre, les publicités touristiques, à force de palmiers et de sable fin, manquent cruellement d'originalité. Y a du soleil et des budgets, mais aussi du boulot...

Envoyer par mail un article

Y'a du soleil et des budgets...

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies