Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

RÉSEAU

Publicis fait la passe de deux

12/06/1998

Publicis a racheté EvansGroup, agence américaine de publicité et de relations publiques. Sa fusion avec Publicis Bloom donne naissance outre-Atlantique à... Publicis.

Depuis sa tentative avortée d'OPA sur True North, Maurice Lévy n'a de cesse de renforcer sa présence outre-Atlantique. Un mois après l'annonce du rachat d'Hal Riney&Partners (Stratégiesgroupe français dans trente pays. Présent à Seattle, Boise, Salt Lake City et Indianapolis, EvansGroup renforce sensiblement l'implantation géographique du groupe français sur le territoire américain.«Il ne nous reste plus qu'à consolider nos positions, notamment sur la côte est»,avance Maurice Lévy qui dispose d'une trésorerie de 500 à 600millions de francs auxquels s'ajoutent des lignes de crédits.

Une marge brute de 900 MF aux États-Unis

Fidèle à la stratégie développée en France avec ses pôles Publicis Conseil et Étoile, le groupe français mise sur deux enseignes publicitaires aux États-Unis. Le rôle de l'agence créative sera joué par Publicis Hal Riney&Partners (702millions de dollars de chiffre d'affaires et 72millions de dollars de marge brute), dont le fondateur, âgé de soixante-cinq ans, a déjà désigné son successeur en la personne de Scott Marshall. Une seconde enseigne, rebaptisée simplement Publicis, regroupera les activités d'EvansGroup et de Publicis Bloom, installée à Dallas et New York. Au total, le groupe affiche désormais aux États-Unis un chiffre d'affaires de l'ordre de 1,4milliard de dollars et plus de 150millions de revenus (environ 900millions de francs), ce qui le situe parmi les vingt premiers du marché. Du coup, les États-Unis représente le deuxième marché du groupe après la France. Robert Bloom, président de Publicis Bloom, prend la direction de la nouvelle entité Publicis. Le patron d'EvansGroup, Jon Johnson, s'est vu proposer la direction de Publicis Dialog aux États-Unis. Sa mission: construire un réseau d'agences de services marketing intégré (promotion, marketing direct et relations publiques). Jon Johnson a pour mission de fédérer les activités et les compétences des agences de publicité du groupe dans ce domaine. Il commencerait avec plus de 20millions de dollars de revenus, et il pourrait bénéficier d'appuis sonnants et trébuchants pour étoffer son offre par acquisitions.«Testé pendant deux ans en Allemagne, le concept de Publicis Dialog, qui a été installé en France en début d'année, devrait aussi prochainement voir le jour en Grande-Bretagne»,précise Maurice Lévy, qui entend faire de Publicis Dialog un réseau mondial.

Envoyer par mail un article

Publicis fait la passe de deux

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies