Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PUBLICITÉ

Transition sans drame à la Young

12/06/1998

Nommé en Asie par Young & Rubicam, Étienne Boisrond laisse les rênes de l'agence parisienne à son bras droit, Christian Liabastre.

«On change l'eau du bassin.»Ce bon mot, lancé par Étienne Boisrond lors de l'arrivée de Gabriel Gaultier à la direction de la création de Young&Rubicam, date de février dernier. Aujourd'hui, on pourrait reprendre la même expression pour qualifier le remplacement du Pdg, promu à la tête de la division asiatique du réseau, par son second, Christian Liabastre, tant il est vrai qu'aucun bouleversement majeur n'est à attendre de cette arrivée.«Quand je suis arrivé à la Young en novembre dernier,confirme Christian Liabastre,j'ai eu l'impression de rentrer chez moi. En tant qu'ancien de Ricard et d'Orangina, je fréquentais l'agence depuis dix ans et je connaissais les trois quarts des gens.»Personnage plutôt consensuel, Christian Liabastre précise d'emblée que sa nomination ne va pas entraîner de changement radical à l'agence de Boulogne.«Il faut me laisser le temps de digérer ma nomination,explique-t-il.Elle était programmée dès le départ, mais elle s'est faite un peu plus vite que prévu.»S'il annonce qu'«une nouvelle organisation va être mise en place, intégrant le new-biz acquis récemment à l'agence»,c'est pour ajouter aussitôt qu'il veut«privilégier les solutions internes».

Des équipes remusclées

Derrière ce discours lisse, se profilent cependant quelques modifications de taille. Young&Rubicam doit monter une équipe consacrée à Danone depuis que l'agence a empoché toutes ses marques de produits frais.«Nous recrutons quinze personnes,annonce Christian Liabastre,à tous les postes.»Si l'on ajoute Urgo, Malabar, Meccano, Liebig, Eurostar (regagné) et Moët&Chandon pour l'Europe, les derniers six mois ont amené plus de 400MF de nouveaux budgets qu'il faudra digérer. L'un des directeurs généraux adjoints, Patrick Lecercle, a quitté l'agence. Ses homologues, Jacques Klein et Elie Ohayon, ne devraient pas rester longtemps seuls... Au service création de la Young, Gabriel Gaultier a lui aussi remusclé les troupes. Il s'est adjoint, selon ses propres termes, un «oeil», en la personne de Dominique Bonan, directeur artistique débauché chez Callegari Berville. Olivier Hussenet, typographe, est venu de chez Grey.«Beaucoup de concepts formidables sont trahis par leur exécution»,aime à rappeler Christian Liabastre. Ces arrivées vont le rassurer, d'autant qu'il va devoir attaquer un autre chantier, le déménagement de l'agence début 1999. Young&Rubicam ne franchit que 500mètres, mais ses deux cents salariés (à terme) partageront le même toit que la centaine d'employés de Wunderman Cato Johnson, la filiale marketing services de Y&R. À en croire le nouveau Pdg, cette perspective provoque plus d'excitation que d'inquiétude.«Si on ne veut pas être cantonné au rôle de producteur d'images, il faut devenir de vrais consultants en business et préserver notre territoire par rapport à des groupes comme McKinsey,estime le néo-publicitaire.Ce regroupement va nous le permettre.»

Envoyer par mail un article

Transition sans drame à la Young

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies