Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Marketing relationnel

Le coup de D d'Arvato Services

21/02/2003

Le tribunal de commerce de Nanterre a tranché : Arvato Services reprend les actifs de D Communication et de D Technologies. La filiale du groupe Bertelsmann se positionne ainsi sur toute la chaîne de la relation client.

Arvato Services, la très discrète filiale du groupe Bertelsmann, spécialiste de la relation client, vient d'acquérir les sociétés D Communication et D Technologies. Le tribunal de commerce de Nanterre en a décidé ainsi jeudi 13 février, suite à la procédure de redressement judiciaire de D Interactive entamée au mois d'octobre dernier.« Avec cette opération, Arvato Services complète son offre en conseil stratégique, création et analyse de bases de données,se réjouit Hervé Milcent, président d'Arvato Services.Le groupe se positionne désormais sur toute la chaîne de la relation client : élaboration des campagnes, conception, mailing, contacts téléphoniques et logistique. »

Retrouver la recette du Groupe D

Un chiffre d'affaires prévisionnel 2003 de 180 millions d'euros et trois mille salariés confirment qu'Arvato Services est d'ores et déjà un prestataire de poids. À l'avenir, il compte concurrencer les filiales marketing opérationnel des grands groupes de communication. Hervé Milcent a nommé Nicolas Guyart, l'actuel directeur général d'Arvato Services, à la tête de l'agence, qui conserve son siège situé à Issy-les-Moulineaux. L'objectif est de retrouver la « recette » qui a assuré le développement du Groupe D dans les années quatre-vingt-dix : le mariage de la création et de la technologie. Hervé Milcent a proposé aux fondateurs, notamment Sylvain Forestier et Jean-François Lanièce,« de nous accompagner sans prise de participation. L'agence ne fusionnera pas avec Arvato Services. La marque D devrait même être maintenue. Le terme "Interactive" est en revanche beaucoup moins pertinent ».Une solution qui semble convenir à Sylvain Forestier qui apprécie cette promesse d'autonomie. Dans l'immédiat cependant, l'administrateur judiciaire, Maître Segard, procédera à une dizaine de licenciements. L'agence devrait compter une quarantaine de salariés répartis pour moitié entre D Technologies et D Communication.

L'absence de fusion n'exclut pas les synergies, bien au contraire.« Arvato Services gère en ce moment les abonnements de Prisma Presse,signale Hervé Milcent.Ce client est intéressé par l'analyse de bases de données, un savoir-faire propre à D Technologies. »Ces synergies sont a priori possibles puisque les deux sociétés gèrent uniquement des grands comptes : Heineken et Henkel pour D Interactive, qui a récemment perdu le PMU ; Philips, Cegetel et Renault pour Arvato Services. L'absence de conflits de budgets devrait pouvoir garantir la pérennité des contrats. Du coup, le chiffre d'affaires prévisionnel de l'agence est estimé à quelque 7 millions d'euros pour l'année 2003. Il reste cependant un défi essentiel : marier les cultures de deux entreprises très différentes.« C'est vrai qu'il y a quelques réticences en interne, surtout du côté de D Communication,concède Hervé Milcent.À nous de convaincre que nous ne sommes pas seulement des industriels du marketing. »

Envoyer par mail un article

Le coup de D d'Arvato Services

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.