Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Publicité

Young & Rubicam veut retrouver du mordant

27/11/2003

L'agence de publicité crée un poste de directeur des stratégies et affiche ses objectifs : faire partie des enseignes incontournables en termes de produit créatif.

Depuis deux ans, nous jouions en défense. Aujourd'hui, nous repartons à l'attaque. »Christian Liabastre, PDG de Young&Rubicam France, affiche clairement ses ambitions, et la feuille de route qu'il a remise aux dirigeants de l'agence de publicité est explicite : « Être béton en stratégie, être exemplaire en création. » Truisme ? Pas tant que cela, assure le publicitaire. De fait, rares sont les agences à allier excellence stratégique et produit créatif irréprochable. Historiquement, Young&Rubicam a toujours été très forte sur le premier terme de la proposition. Ses qualités d'analyse et de compréhension des marques sont l'un de ses signes distinctifs, ses outils et sa méthodologie ont forgé sa réputation au fil des décennies. En témoignent des sagas publicitaires autour de Kiri, Milka, Orangina ou Rocher Suchard.« La Young est, avec BETC Euro RSCG, la seule agence à Paris qui construise vraiment des sagas »,affirme Hervé Riffault, vice-président et directeur de la création, soulignant la fidélité des principaux clients de l'agence.

Améliorer le produit créatif

Construire des sagas durables et glaner des récompenses dans les festivals internationaux ne sont pas deux exigences incompatibles, rappelle le créatif. Pour parvenir à une meilleure combinaison entre stratégie et création et améliorer le produit créatif, Young&Rubicam vient de recruter Bertille Toledano, une jeune publicitaire qui travaillait dernièrement chez CLM/BBDO (lire l'encadré). Nommée au poste nouvellement créé de directeur des stratégies, son arrivée« exprime l'ambition de l'agence », souligne Christian Liabastre. Son rôle, explique pour sa part l'intéressée, sera de permettre que« la force stratégique de Young&Rubicam puisse être transformée en idées »et déboucher sur des créations excellentes.« Nous allons pousser le curseur sur ce qui se voit dans la rue »,assure Hervé Riffault. Son ambition :« Être dans le Top 3 des agences créatives à Paris ».Pour y parvenir, il remodèle patiemment ses équipes. Trois teams seniors viennent ainsi d'être recrutés (Françoise Jacquey et Valérie Larrondo, Hervé Lopez et Jean-Christophe Royer, Guillaume Auboyneau et Richard Cador).

De récents gains de budgets

L'arrivée de Bertille Toledano est un étage supplémentaire de la fusée Young&Rubicam. Depuis quelques mois déjà, l'agence avait retrouvé du mordant. Cela se traduit, souligne Christian Liabastre, par la liste des récents gains de budgets. Parmi ces nouveaux clients, le PDG de Young&Rubicam cite le ministère de l'Économie, des Finances et de l'Industrie pour sa campagne destinée à promouvoir l'esprit d'entreprise en France, Euromillions (un prochain jeu de la Française des jeux), ou encore Telecom Italia. Un « new business » qui a redonné confiance aux équipes de l'agence et leur a permis de vérifier que, selon la formule de Bertille Toledano,« la prise de risque est payante ».

Envoyer par mail un article

Young & Rubicam veut retrouver du mordant

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies