Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Événementiel

Publicis Events tente le pari du réseau international

15/01/2004

Le groupe présidé par Maurice Lévy lance son réseau de communication événementielle, Publicis Events, qui vise les grands comptes internationaux.

Créer un réseau international dans le secteur du conseil en création d'événements est longtemps resté un voeu pieux, voire une chimère. « Il n'y a pas vraiment de demande », « Ce métier est avant tout artisanal », « On choisit un homme plus qu'un système », avancent généralement les professionnels évoquant l'expérience malheureuse de Capital Events, qui a déposé son bilan en 2002. Pourtant, c'est bien la constitution d'une offre internationale que Publicis lance aujourd'hui sous l'enseigne Publicis Events Worldwide. Un projet que Maurice Lévy, président du directoire de Publicis Groupe, et Richard Attias, président de Publicis Dialog, mûrissent depuis plus d'un an.« Le moment est venu de prendre une telle initiative,assure ce dernier, qui prend la présidence de la nouvelle offre.De récentes décisions chez les annonceurs nous y incitent. IBM n'a-t-il pas sélectionné deux agences, The George P. Johnson Company et Jack Morton Worldwide, pour gérer l'ensemble de ses opérations événementielles à travers le monde ? Plus récemment, Airbus vient d'attribuer [à Euro RSCG C&O et Ogilvy] un budget de 12 millions d'euros pour la création d'événements internationaux autour de l'A380. Enfin, en choisissant Publicis, Sanofi Synthelabo nous a également confié toute sa communication événementielle. »

Expérience et puissance de feu

Convaincu de cette évolution, le groupe se lance donc dans l'aventure et espère bien se frotter aux rares intervenants d'envergure internationale sur ce marché, à savoir les américains The George P. Johnson Company et Jack Morton Worldwide (Interpublic) et le britannique The Imagination Group. Ces trois ténors ont l'expérience pour eux (quatre-vingt-dix ans pour George P. Johnson, soixante-cinq ans pour Jack Morton et vingt-cinq ans pour Imagination), la puissance de feu (plus de cinq cents collaborateurs chacun, et plus d'une douzaine de bureaux à travers le monde, du moins pour le groupe américain) et des clients de poids (IBM donc, mais aussi Unilever, GM, Fujitsu, British Airways, Coca-Cola, Ford, etc.).

Le défi que lance Publicis est ambitieux.« Nous disposons d'un triple atout,plaide Richard Attias.Notre expertise professionnelle d'abord, avec des événements de grande ampleur comme le lancement de l'euro, la signature des accords du Gatt à Marrakech, les conventions de groupes tels que Renault ou Lafarge, l'ouverture des jeux paralympiques à Athènes, l'introduction de Sanofi à la Bourse de New York, etc. »Le responsable fait également valoir son expérience à l'international, que ce soit avec le forum de Davos que l'enseigne a installé à New York en janvier 2002 ou le lancement de l'usine Renault à Curitiba, au Brésil.« Enfin, le groupe dans son ensemble dispose d'un portefeuille de clients mondiaux conséquents »,ajoute-t-il.

Pour démarrer, Publicis Events Worldwide compte s'appuyer sur deux plates-formes : Paris, bien sûr, avec ses quelque 20 millions d'euros de marge brute et sa centaine de collaborateurs, qui quittent du coup Publicis Dialog (l'enseigne va se recentrer sur le conseil en marketing services), et New York, où est basé le nouveau réseau, qui doit rassembler également une centaine de personnes pour l'instant éparpillées au sein des différents réseaux du groupe (Saatchi&Saatchi, Leo Burnett et Publicis).

Parallèlement, Londres via des filiales du groupe comme Triangle et B-Live, et Tokyo en partenariat avec Dentsu, devraient compléter le réseau d'ici à la fin de l'année. Richard Attias, qui préside cette nouvelle offre, dirigera en direct le pôle corporate/commercial. Yves Pépin, patron de l'agence ECA2, sera chargé de l'activité événements publics et Gérard Askinazi des programmes d'incentives. Un management très franco-français donc, qui devra convaincre des annonceurs mondiaux souvent établis outre-Atlantique.

Envoyer par mail un article

Publicis Events tente le pari du réseau international

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies