Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PUBLICITÉ

Increvable Jean & Montmarin

29/01/2004

L'agence de publicité, qui sort de sa quatrième crise, surprend par sa capacité à rebondir. Sept nouveaux clients viennent de la rejoindre.

Quand je rencontre des gens de la profession, ils sont un peu mal à l'aise »,plaisante Hubert de Montmarin, patron de Jean&Montmarin avec son alter ego créatif Gérard Jean. C'est que le petit monde de la publicité n'ignore rien des difficultés de l'agence, aggravées par le départ l'an dernier des marques Président et Yoplait, soit 50 % de son activité. Ils ne savent peut-être pas encore que les problèmes de l'agence sont derrière elle. Une fois de plus.« Nous avons déjà connu d'importantes secousses, la perte de Vittel en 1990, celle de Rover en 1998, puis celle d'Herta et Nomad. Nous savons encaisser et, avec Gérard, l'agence offre un terreau exceptionnel pour les créatifs. Après cette crise, dont nous sortons, nous serons indémolissables. Nous avons assaini la structure. »En clair, les effectifs de l'agence ont été diminués.

De fait, Jean&Montmarin vient de gagner sept clients ces trois derniers mois, soit un taux de transformation de 50 %, et figure en bonne place dans cinq autres consultations en cours. Ces clients, qui s'ajoutent au portefeuille actuel (Aoste, Banania, Corona, etc.), sont Sargenor (laboratoires Viatris Pharma), le Comité interprofessionnel des produits de l'aquaculture pour l'image de la truite, Senoble pour sa gamme complète de plats allégés sous la marque Weight Watchers, Pataugas qui vient de relooker et de rajeunir son image en oubliant la chaussure de scout, le relancement de la marque de savon Cadum, les produits de jardin en grande surface Sem, et enfin, Floressance, gamme de produits naturels et biologiques du groupe Lea Vital.

Ne plus faire les frais de la mondialisation

Le point commun à toutes ces marques : la volonté des fondateurs de l'agence de collaborer« avec des gens ayant un mental d'entrepreneurs de PME ». Le groupe estime avoir trop fait les frais de mouvements de concentration et de la mondialisation au sein de grands groupes internationaux. De là à redevenir l'enseigne attractive qu'elle fut à la fin des années quatre-vingt-dix au point d'être à nouveau courtisée par d'éventuels acquéreurs, il n'y a qu'un pas... Mais Hubert de Montmarin ne transige pas :« Je ne dis pas " Fontaine, je ne boirai pas de ton eau ", je dis simplement que la condition est de ne pas se noyer. »

Envoyer par mail un article

Increvable Jean & Montmarin

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.