Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Lobbying

L'angoisse du consultant au moment du remaniement

08/04/2004

Le remaniement du gouvernement Raffarin a agité le monde feutré du lobbying. Petit aperçu d'une journée d'un consultant en affaires publiques.

Mercredi 31 mars après-midi. Fébrile, toute la presse est suspendue à l'annonce imminente de la composition du troisième gouvernement de Jean-Pierre Raffarin. Mais la débâcle électorale de la droite aux élections régionales et cantonales n'a pas pour seule conséquence d'agiter le microcosme politico-médiatique. Au 105, boulevard Haussmann, à Paris, la tension est également palpable. Les consultants du cabinet-conseil en affaires publiques Communication&Institutions, présidé par l'un des précurseurs du lobbying en France, Olivier Le Picard, attendent eux aussi la liste des nouveaux membres du gouvernement.

Mobilisation générale

Voilà des semaines, des mois pour certains, qu'ils travaillent pour le compte de leurs clients - entreprises, organismes professionnels... - à nouer des liens de confiance avec tel ou tel ministère, à trouver le bon équilibre dans la rédaction d'un amendement pouvant corriger le tir sur un projet de loi. On imagine aisément l'impact que peut avoir un remaniement ministériel pour des spécialistes du lobbying.« Dans ce cas-là, la première chose que nous faisons est de préparer des notes pour nos clients. Nous leur présentons le profil des nouveaux ministres les concernant et, lorsqu'il y a lieu, leurs précédentes prises de position sur les sujets qui nous intéressent. Nous faisons de même pour les directeurs de cabinet et les conseillers techniques »,explique Jean-Christophe Adler, tout nouveau président de l'Association française des conseils en lobbying (voir encadré) et directeur associé de Communication&Institutions. Ce travail de veille doit beaucoup à Internet,« notamment aux sites de l'Assemblée nationale et du Sénat qui sont d'extraordinaires sources d'informations »,note Jean-Christophe Adler. En ce mercredi de remaniement, son équipe a été mobilisée jusqu'à 2 heures du matin pour glaner toutes les informations nécessaires. À 8 heures tout le monde était à nouveau sur le pont, cette fois pour informer les clients américains, inquiets de ce changement d'interlocuteurs.

Mais un dossier occupe particulièrement Jean-Christophe Adler. Celui d'un de ses clients - dont il tait le nom - qui devait « passer » début avril en première lecture au Sénat un amendement au projet de loi relatif aux communications électroniques et aux services de communication audiovisuelle. Or le texte se retrouve aujourd'hui suspendu aux décisions des nouveaux ministres de la Communication et de l'Industrie.« La question maintenant est de savoir quand sortir du bois pour faire valoir notre amendement, car il ne faut pas se dévoiler trop tôt, si jamais l'examen du texte était repoussé »,note Jean-Christophe Adler qui craint également que les autres acteurs du dossier et concurrents de son client en profitent pour affiner leurs propres armes.« Nous avons déjà commencé à réévaluer les arguments de notre client en fonction de la nouvelle orientation du gouvernement et des ministres désormais en charge du dossier »,conclut Jean-Christophe Adler.

Envoyer par mail un article

L'angoisse du consultant au moment du remaniement

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.