Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

lobbying

Bruxelles au centre de Paris

13/05/2004

Burson Marsteller et Hill & Knowlton ouvrent un bureau de lobbying à Paris. L'enjeu ? S'adapter aux nouveaux circuits de décisions de l'Union européenne suite à l'élargissement.

La France reste une zone d'ombre totale pour nous. »C'est en ces termes que les patrons américains du réseau de relations publiques Burson Marsteller ont accueilli Corinne Fabre, il y a quelques semaines, lors de son entretien d'embauche. Cette ancienne vice-présidente de la société d'intelligence économique ESL&Network vient de prendre la direction du cabinet BKSH/Burson Marsteller tout récemment créé.« Cette nouvelle offre permet un meilleur relais aux sociétés américaines, ou étrangères en général, auprès des pouvoirs publics français, mais elle a aussi vocation à compléter l'offre de notre réseau en matière d'affaires publiques communautaires »,précise Corinne Fabre. L'enjeu semble important puisqu'un autre grand acteur du marché des RP, Hill&Knowlton, vient également d'ouvrir un département de « public affairs ».« L'élargissement de l'Union tend à favoriser un retour aux « directives cadres » donnant une plus grande marge de manoeuvre aux pays membres en termes de transposition des textes. Du coup, on ne peut plus seulement miser sur Bruxelles, il faut aussi être actif à l'échelon national »,constate Alain Rousseau, le patron de ce nouveau département, jusque-là directeur du pôle Corporate de Hill&Knowlton. Cette reconfiguration politique de l'Europe oblige à de nouvelles alliances entre pays et donc à une présence locale plus structurée afin, par exemple, de peser sur un dossier via les députés de tel ou tel pays. Fleishman-Hillard est d'ailleurs présent à Londres, Édimbourg, Madrid, Rome, Berlin, mais aussi, via des affiliés, à Varsovie et à Budapest. BKSH, pour sa part, qui emploie une quarantaine de personnes de vingt et une nationalités différentes à Bruxelles, dispose de relais à Francfort et à Paris. L'idée est également de profiter de cette proximité géographique pour sensibiliser davantage les entreprises locales, en l'occurrence françaises, aux nécessités du lobbying.« Quoi qu'on en dise, les Français restent encore peu représentés à Bruxelles »,note Philippe Pailliart, président de Burson Marsteller.

Envoyer par mail un article

Bruxelles au centre de Paris

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.