Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

édition

La passe de trois pour Bruno Scaramuzzino

10/06/2004

Après avoir créé Verbe et Euro RSCG Publishing, il quitte Havas et se relance en indépendant avec Meanings.

Grand baroudeur du monde de l'édition, Bruno Scaramuzzino lance, après Verbe et Euro RSCG Publishing, sa troisième agence baptisée Meanings pour« produire du sens et le mettre en signes »,dixit son fondateur. À quarante-cinq ans, et après en avoir passé vingt dans l'édition (dix en indépendant et dix dans un groupe), il dresse son bilan :« Ces sept ans chez Euro RSCG m'ont beaucoup appris. Mais je me suis senti chef d'entreprise devenu cadre supérieur dans une multinationale avec des préoccupations économiques trop prégnantes. »Ses relations avec Euro RSCG C&O - qui absorbe Publishing - sont pourtant au beau fixe. L'agence est le premier client de sa nouvelle société. Au titre de consultant, il est chargé d'animer les relations pour deux comptes importants du groupe, Axa et la SNCF. Ce qui lui laisse néanmoins le temps de formaliser l'offre de Meanings qui ouvrira officiellement en septembre, au 11, rue de la gare, à Cachan, dans le Val-de-Marne.

Avec pour ligne directrice « savoir dire », la jeune société, qui se positionne entre le consulting et la création en identité et en édition, articule son offre autour de quatre services. Le premier, en amont, se fonde sur les études sémiologiques et linguistiques sur la concurrence ou sur le marché. Le dernier, en aval, porte sur de l'événementiel à contenu.« Nous ne sommes pas une usine à canards et nous ne rentrons pas en frontal sur la concurrence. Ces deux activités nous distinguent des agences traditionnelles »,lance Bruno Scaramuzzino. Ces deux services encadrent le coeur de l'activité édition, les problématiques d'identité et de contenu. Pour conserver une taille humaine, l'entrepreneur va recruter six ou sept personnes et n'escompte pas dépasser la quarantaine de salariés,« seuil au-delà duquel la gestion prend le dessus ».

Envoyer par mail un article

La passe de trois pour Bruno Scaramuzzino

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.