Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

agences médias

WPP veut quadriller le marché français

09/09/2004

Le groupe britannique lance une offensive en France avec deux nouvelles enseignes : KR Media, société créée par le duo Kemoun-Rebbouh, et Maxus.

Chaque jour la rumeur ajoute un nouveau nom sur la liste des personnes censées rejoindre d'ici à la fin de l'année KR Media, l'agence médias montée par Bruno Kemoun et Eryck Rebbouh, les anciens patrons de Carat, et dont WPP détient une participation de l'ordre de 20 %. Lundi 6 septembre, l'arrivée de trois professionnels était acquise : Olivier Goulet, ancien directeur général adjoint d'OMD, Marion Bonpun, directrice d'unité commerciale chez MPG, et Florence Tardit, actuellement directrice déléguée en charge des achats chez OMD rouge. D'autres arrivées sont prévues, notamment en provenance de MPG. À terme, KR Media, actuellement sur la piste d'un budget important, devrait recruter une vingtaine de seniors.

Un secteur en ébullition

Le marché du conseil et de l'achat médias n'avait pas connu une telle ébullition depuis longtemps. D'autres mouvements sont annoncés. Ainsi, le départ d'Henri le Menestrel, actuellement directeur général de Carat France, est quasiment acté. L'intéressé, après avoir démenti une première fois cette information, dément aujourd'hui une possible arrivée chez Mindshare, l'une des agences médias de WPP. Ce n'est pas tout. Le groupe présidé par Martin Sorrell semble avoir également des velléités en France via Maxus. Cette nouvelle enseigne se monte actuellement avec Jean-Michel Gabay, directeur général délégué de Mediaedge : cia, autre enseigne de WPP. Maxus devrait recruter une dizaine de collaborateurs d'ici au début 2005. Pour se lancer, l'agence médias attend seulement la réponse d'un annonceur actuellement en consultation.

« Ces changements sont naturels et quotidiens »,relativise le dirigeant d'une agence médias, qui estime à entre 800 et 1 000 chaque année le nombre de mouvements de personnes sur le marché français.« En revanche, une déstabilisation est possible en cas de débauchage massif au sein d'une même société,poursuit-il.Mais cela serait assimilé à de la concurrence déloyale. »

Envoyer par mail un article

WPP veut quadriller le marché français

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.