Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

corporate

Bernard Julhiet se relance grâce au capital humain

09/12/2004

Huit mois après son rachat par Alain Thibault, le cabinet-conseil se repositionne sur le créneau de la gestion du « capital humain » des entreprises.

Bernard Julhiet revient de loin. Créé en 1949, le cabinet-conseil en ressources humaines, longtemps filiale du groupe Havas, avait perdu de sa superbe. Revendue en mars dernier à l'entrepreneur Alain Thibault, la société semble reprendre du poil de la bête dans un secteur où la concurrence fait rage. Fin novembre, elle s'est offert une société spécialisée dans le conseil en évaluation des compétences, Etap.

De quoi lui permettre d'afficher« un positionnement stratégique plus large sur le créneau de la gestion globale du capital humain des entreprises »,explique Alain Thibault. Il ambitionne une croissance à deux chiffres dès 2005, basée sur un beau portefeuille de clients, de Carrefour à Schneider en passant par Accor et Renault. Pour relever le défi, le PDG de Bernard Julhiet a employé les grands moyens. La dizaine d'anciens dirigeants a laissé la place à une nouvelle équipe. Le tout autour d'un nouveau logo et d'un site Web unique (www.bernard julhiet.com) qui fédèrent les activités du groupe.« Il s'agit de décloisonner nos trois métiers-clés : le conseil stratégique, la formation et le recrutement »,détaille Alain Thibault.

Un nouveau concurrent pour les poids lourds du secteur ?« Pas vraiment,répond Xavier Lacoste, directeur associé d'Altedia.C'est vrai que pour résister à une conjoncture en tôle ondulée, la plupart des cabinets ont diversifié leur offre, de l'évaluation des candidatures à la fidélisation des salariés. Mais chacun conserve ses domaines d'expertise »,commente-t-il, avant de préciser que 60 % de son propre chiffre d'affaires est généré par l'accompagnement des plans de restructuration. Une compétence qu'Altedia a élargie à la communication en matière de ressources humaines.

Augmenter les effectifs

Cette dernière est-elle en mesure de marcher sur les plates-bandes des agences spécialisées dans les messages internes ?« Il nous arrive d'être en compétition avec des cabinets RH sur des budgets de communication stratégique, suite notamment à un plan social. Mais on ne s'improvise pas communicant face à des clients désireux de prestations sur mesure »,rassure Didier Pitelet, patron de Guillaume Tell (Publicis). Même prudence du côté d'Alain Thibault, qui a signé fin novembre un partenariat avec Mediasystem, autre filiale de Publicis.« Le mélange des genres a ses limites »,explique le PDG de Bernard Julhiet, qui prévoit de multiplier par six ses effectifs dans les dix prochaines années.

Une ambition applaudie par ses concurrents directs.« Quand on voit la concentration du secteur, à l'instar du rachat de Bernard Brunhes Consultants par BPI en octobre, on ne peut que se féliciter de voir un acteur français reprendre pied sur un marché contrôlé par les mastodontes américains que sont Accenture ou Capgemini »,se réjouit Jean-Luc Placet, président du Syntec conseil en management, à la tête du cabinet IDRH.

Envoyer par mail un article

Bernard Julhiet se relance grâce au capital humain

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W