Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

services marketing

Hemisphere Group se greffe un cerveau supplémentaire

24/02/2005

L'arrivée d'Armand Caïazzo comme nouvel associé du groupe Hemisphere permet à celui-ci de se renforcer dans le hors-médias.

L'asymétrie des groupes de communication suspectés d'accorder la primauté à la publicité, Hemisphere Group connaît. Pas seulement à cause de son nom, qui réunit Hemisphere droit, l'agence de publicité, et Hemisphere gauche, celle de services marketing. D'un côté, l'imagination et l'émotion ; de l'autre, la logique et la raison. Chez Hemisphere comme chez beaucoup de ses concurrents, la partie droite fut en effet longtemps hypertrophiée. Avec l'arrivée, il y a quelques jours, d'Armand Caïazzo, qui fut le vice-président de Publicis Dialog pendant six ans, le groupe compte bien poursuivre le rééquilibrage de ses activités.

Hemisphere droit a été créée par Frank Tapiro, le fils spirituel de Jacques Séguéla, en 1996. L'offre médias est née quatre ans plus tard, avec l'arrivée de Christophe Cousin, fondateur de l'agence de marketing Winch et passionné des coups hors médias. Les deux sont rejoints en 2000 par Ary Ouaknine, le « planneur » et le financier de la bande, cofondateur avec Jacques Bouey de Proximity BBDO en 1997.

La création reste le coeur de l'offre

L'équipe, installée dans un ancien atelier de Clichy, juste en face du siège européen de leur client Bic, se définit avant tout comme une bande d'entrepreneurs. Pour eux, le marché des services marketing est arrivé à maturité.« La communication n'est pas un métier d'artistes mais d'artisans. La finalité, c'est le business »,énonce avec force Frank Tapiro. Et d'ajouter :« Le snobisme publicitaire est intolérable. Celui qui refuse de faire une création en marketing direct ou de l'événementiel terrain n'a pas sa place chez nous. »Avec le conseil, la création reste donc le coeur de l'offre. Mais il n'y a pas de différence entre un visuel pour une campagne presse et une opération de création de trafic en magasin. De fait, 80 % des budgets du groupe (discret sur sa marge brute...), parmi lesquels Marionnaud, Bic, Smart ou encore Connexion, sont transversaux.

L'arrivée d'Armand Caïazzo comme nouvel associé crédibilise un peu plus le groupe, souvent accusé de se limiter à des coups. Personne n'a oublié les actions coups de poing pour Virgin Cola ou Lastminute, sans volonté de construire dans la durée. Mais Ary Ouaknine jure que tout cela a changé.« Nous accompagnons nos clients dans leur discours de marque, même en l'absence d'innovation,explique-t-il.Nous leur proposons des contrats annuels de conseil transexpertises. »Des arguments qui ont visiblement séduit Armand Caïazzo« Ce qui me plaît avec Hemisphere, c'est que ses patrons me parlent des problèmes de leurs clients. La capacité d'empathie d'une agence est la clé pour réussir. »Pour celui qui fut l'artisan de l'émergence d'un pôle de services marketing digne de ce nom chez Publicis, Hemisphere gauche doit se positionner comme un conseil à forte culture marketing, pourvoyeur de solutions« à l'impertinence pertinente ».Tout un programme.

Envoyer par mail un article

Hemisphere Group se greffe un cerveau supplémentaire

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.