Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

médias

Chez Carat, il y en a pour toutes les bourses

12/05/2005

Talonné par MPG, le leader du conseil et de l'achat d'espace en France tente de reprendre l'offensive. Il affine son offre sur les grands médias et s'attaque au marché du low cost.

Complexité et simplicité. Voilà, désormais, le yin et le yang de Carat France, la société de Courbevoie.« Le marché se segmente : les uns ont un besoin d'hypersophistication et les autres, à l'inverse, d'une offre simplifiée »,déclare Marie-Laure Sauty de Chalon, présidente de Carat France et membre du comité exécutif d'Aegis Media France. Résultat : le groupe lance une salve d'initiatives sur ces deux axes qui aspirent à dissiper les atermoiements de ces derniers mois. Le départ, fin 2003, de ses deux fondateurs Bruno Kemoun et Eryck Rebbouh, a entraîné la perte de clients importants (Bouygues Telecom, LVMH, Ferrero, etc.) et le départ de plusieurs cadres dirigeants.

Easy Carat est le premier volet de cette offensive. Ce nouveau service, opérationnel en juin, sera dirigé par Hervé Zandrovicz et Charles Niklas, deux anciens responsables du développement de Carat. Il dépend du pôle « Autrement Média », spécialisé dans les actions hors médias. Sa vocation est d'offrir aux annonceurs une prestation adaptée à des budgets limités. Par exemple, telle marque souhaitant se payer un coup événementiel avec juste 50 000 euros en poche ou telle autre société cherchant à faire exister durablement son produit avec seulement 200 000 euros.

Nouvel outil d'évaluation

Easy Carat s'adresse en priorité aux marques de grande consommation attaquées frontalement par les produits de hard discount, aux marques mineures en France de clients internationaux et à tous les petits budgets.« Il s'agit d'inverser la proposition en conseil média,explique la présidente de Carat France.Au lieu de partir d'une recommandation média, on part d'un budget défini et on détermine la solution la plus efficace. Nous passons du statut d'acheteur média à celui de vendeur de solutions. »

Parallèlement à ce volet low cost, Carat France souhaite affiner son offre sur le conseil média traditionnel. Avec, d'abord, « Stop ou encore », une enquête menée avec le concours de Synovate, pôle étude du groupe, destinée à évaluer l'impact d'une publicité.« Nous serons en mesure de savoir s'il faut continuer la campagne, accentuer la pression sur tel ou tel média, revoir la communication ou la modifier selon telle ou telle cible »,assure Marie-Laure Sauty de Chalon.

Enfin, comptant sur son partenariat avec l'institut d'études AC Nielsen, Carat France souhaite généraliser en interne l'utilisation du panel Homescan.« L'important n'est pas de savoir qui est la ménagère de moins de 50 ans mais si elle a des enfants et de quel âge, car son mode de consommation en dépend. Or Homescan nous permet de le savoir »,note la présidente de Carat France qui doit bientôt annoncer des nominations au sein du groupe« aux profils plus annonceurs et plus en affinité avec l'outil Internet ».

Envoyer par mail un article

Chez Carat, il y en a pour toutes les bourses

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W