Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

PUBLICITÉ

Dufresne & Corrigan fait le plein

18/09/1998

Dufresne&Corrigan, qui se qualifie«d'Aimé Jacquet de la pub»,vient de gagner discrètement cinq budgets sur six convoités. La banque Abbey National, Mr Bricolage, Connexion, Jacques Benoît, spécialiste du pop-corn et des cacahuètes, et Doména, fabricant d'électroménager, seront désormais gérés par Jean-François Dufresne et son équipe, soit trente-deux personnes. Ces gains représentent la bagatelle de 200MF en nouveaux budgets.«Nous récoltons les fruits d'un travail de longue haleine»,explique le fondateur de l'agence. Franck Lachaise, directeur du développement, ajoute que les structures de l'enseigne ne seront pas modifiées, grâce«à une gestion saine et efficace, à la saint Thomas». «L'agence est déjà organisée pour accueillir ces nouveaux clients. Nous avons une expertise en grande distribution avec des comptes comme Mr Meuble, Super U, Maxilivre et plusieurs centres commerciaux. Nous sommes une petite agence dont le portefeuille est structuré à la façon d'une grande, avec des annonceurs dans presque tous les secteurs de la grande consommation»,ajoute-t-il. Ces gains s'effectuent en plein redémarrage du marché et dans un contexte, selon Franck Lachaise, où«les agences importantes se concentrant sur les budgets internationaux, les comptes moyens ont tendance à se tourner vers des agences comme la nôtre, Résonnances&Cie ou 154».

Répartition dans le temps

Les campagnes de ces nouveaux annonceurs s'échelonneront dans le temps. Abbey National, qui a préféré Dufresne à son ancienne agence BL/LB, a investi la télévision depuis lundi dernier. La communication de Mr Bricolage, jusqu'à présent chez Bates, n'apparaîtra que début 1999, juste après la prise de parole de Connexion (ex-Euro RSCG D10), prévue pour novembre. Quant à la marque Jacques Benoît, elle ne se présentera au grand public qu'en 1999, au cinéma et en télévision, après un lifting signé Dufresne et Mediapack. Prudence oblige, l'agence ne fait pas d'estimation précise pour sa marge brute 1998, qui devrait progresser d'au moins 15% par rapport à celle de 1997. Elle s'affichait alors à 24millions de francs.

Envoyer par mail un article

Dufresne & Corrigan fait le plein

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.