Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

BI ne craint pas la performance

20/10/2005

Acquisition, recrutement et nouvelles activités : Business Interactif intègre tous les savoir-faire du marketing en ligne, et privilégie le principe de la rémunération à la performance.

Avec le rachat de Webformance, spécialisée dans le référencement naturel et les liens sponsorisés, Business Interactif (BI) renforce son pôle Médias pour accompagner sur Internet les annonceurs dans leurs stratégies d'achat d'espace et de génération de trafic (campagne e-pub, affiliation, e-mailing de conquête, marketing viral, etc.), en privilégiant le principe d'une rémunération à la performance. Avec cette acquisition, BI annonce pour 2005 un chiffre d'affaires de 17 millions d'euros, pour une rentabilité d'exploitation supérieure à 15 %. Des résultats qui font de cette web-agency créée en 1996 par Emmanuel Henrion et François de la Villardière, cotée depuis 2000 à la Bourse, la première agence interactive indépendante française avec 170 salariés. Depuis janvier, l'action a gagné 302 %, à 5,92 euros le 17 octobre.

La particularité de BI est d'intégrer tous les savoir-faire du marketing en ligne et de recruter à chaque fois des experts. Pour diriger l'entreprise, les fondateurs ont fait appel à Frédéric Goubet, ancien directeur général de Piment, agence de marketing opérationnel de DDB. Pour le pôle Médias, ils ont recruté Nicolas Marette, ex- Mindshare Digital, et ont débauché Antoine Dubois, directeur général adjoint de Carat Interactive. Enfin, pour le lancement au printemps dernier de leur plate-forme e-commerce, qui propose aux marques une solution packagée et externalisée de leurs ventes en ligne sur le principe de la franchise avec une rémunération à la performance (pourcentage sur le chiffre d'affaires), ils ont accueilli Denis Pommeray, ex-directeur e-commerce d'Amazon. Le prochain chantier de BI, qui compte Nestlé, Lancôme, Fnac, Areva et Airbus parmi ses clients, sera la consolidation d'un réseau international par croissance externe. En attendant, les deux patrons sont en négociation pour signer le bail de leur nouveau siège : un immeuble en verre de 4 000 m2 à Clichy (Hauts-de-Seine) avec salle de gym et Baby-foot. Comme au bon vieux temps de la nouvelle économie !

Envoyer par mail un article

BI ne craint pas la performance

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.