Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Sporever veut jouer sur tous les terrains

24/11/2005

Avec l'acquisition de SportLab et SportVista, le groupe de Patrick Chêne prend une position forte dans le domaine du marketing sportif.

Ne lui parlez plus de « start-up ». Patrick Chêne, le président de Sporever, estime aujourd'hui que, cinq ans après sa création, son groupe a dépassé le simple épisode Internet. Devenu l'un des principaux éditeurs de contenus éditoriaux sportifs sur le Web et pour la téléphonie, il s'étoffe à présent d'un pôle conseil spécialisé dans le marketing sportif avec l'acquisition de SportLab et Sport­Vista. La première enseigne, dirigée par Gilles Dumas, son fondateur, est ­reconnue pour ses études qualitatives et quantitatives dans le domaine du sport, dont le baromètre Sportimat. ­Intégrée au sein de Sporever, l'enseigne SportLab subsistera en tant que telle. Ce n'est pas le cas de SportVista. Son créateur, Loïc Yviquel, transformera son agence-conseil en Sporever Consulting, dont il prendra la direction.

Encore des projets

« Nous voulons proposer à nos clients des actions d'accompagnement de leurs stratégies de sponsoring afin qu'elles prennent tout leur sens », indique Patrick Chêne. Ce sera donc le rôle de Sporever Consulting, que Loïc Yviquel compare à « une agence de communication et non d'achat dans le domaine du sport ». L'ensemble pouvant s'appuyer sur l'expertise de SportLab dont le coût d'acquisition, avec SportVista, n'a pas été révélé. Avec 1,8 million d'euros de chiffre d'affaires pour les deux sociétés, l'ensemble devrait représenter 20 % du volume d'activité de Sporever (11 millions d'euros prévus cette année).

Introduit en Bourse sur le marché Alternext de Paris, le groupe Sporever ne produit pas que des contenus éditoriaux comme pour Orange, présent à 12 % dans son capital. Il édite aussi le magazine But et plusieurs sites Internet. Jusqu'en mars, il était également propriétaire de la radio Sport FM. Fort de « 7 millions d'euros dans les caisses et sans aucune perte », Patrick Chêne, ­associé à Jacques-Henri Eyraud, envisage encore d'autres développements. Candidat pour la production des contenus pour la téléphonie de la Coupe du monde de rugby 2007, Sporever s'intéresse aussi aux « droits audiovisuels secondaires », par exemple la vente des droits TV à l'étranger du championnat de France de football.

www.football365.fr/groupe_sporever

Envoyer par mail un article

Sporever veut jouer sur tous les terrains

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W