Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Springer & Jacoby sous pavillon Extrême

08/12/2005

Le groupe publicitaire allemand cède la majorité du capital de sa filiale parisienne au groupe de design et de marketing services français.

Springer&Jacoby n'est pas un réseau comme les autres. » Ce credo que ne manque jamais de marteler Laurent ­Burdin, patron et fondateur de la filiale française du groupe publicitaire allemand, se vérifie aujourd'hui à travers le partenariat tout juste scellé avec Extrême. Le groupe de Hambourg, filiale d'Interpublic, vient en effet de céder la majorité du capital de son agence française, créée en novembre 2001 et dont il détenait jusqu'ici 85 % des parts, au groupe de design et de marketing services Extrême. Ce type de partenariat très ouvert, privilégiant l'esprit d'entreprise, n'est pas une première pour Springer&Jacoby, qui a déjà fait de même en Espagne et en Italie, où il ne détient respectivement que 30 % et 49 % du capital de ses filiales.

« Cette association avec le groupe Extrême répond en fait à l'attente des clients. Bien que nous soyons une agence de publicité, un brief sur deux porte aujourd'hui sur une problématique non publicitaire », explique Laurent ­Burdin. La vingtaine de collaborateurs de l'agence, qui affichait 2,5 millions de marge brute en 2004, a d'ores et déjà rejoint le groupe Extrême à Suresnes (Hauts-de-Seine). Seule exception, notable : Franck Rey, directeur de la création, qui n'a pas souhaité s'associer à cette aventure, quitte l'agence. « Le team créatif senior constitué de Christian Vouhé et Alexandre Toso assurera cette fonction », note Laurent Burdin qui, à quarante-deux ans, se voit par ailleurs confier la codirection du groupe Springer&Jacoby avec Oliver Schwal, patron de l'agence historique d'Hambourg.

Le groupe Extrême, qui affichait l'an passé un chiffre d'affaires de 14,8 millions d'euros, compte désormais cent trente personnes. Aux côté d'Extrême Design, le navire amiral du groupe (lire ci-contre), Extrême Les Corsaires en marketing services et Extrême Inter-active, Extrême Springer&Jacoby apporte son expertise publicitaire avec des clients comme Entremont, Balhsen, Olympus, Nestea, McKinsey ou Palm, pour lequel l'agence et le groupe Extrême ont collaboré en début d'année, et appris ainsi à mieux se connaître.

Une autonomie préservée

« Notre projet n'est sûrement pas de constituer un groupe intégré en fusionnant tous les métiers. Chacun restera autonome. Nous avons simplement mis en place une méthode de travail transversale, le " media neutral ". Selon les clients, nous constituons des équipes ad hoc qui travaillent sans a priori des médias à utiliser », commente Jean Valentin, président du groupe Extrême, dont le portefeuille de clients compte notamment L'Oréal, La Poste, Axa, Autoroute Paris-Rhin-Rhône ou Colgate. Attaché à cette approche indépendante et de collaboration, le groupe Extrême, qui dispose d'un immeuble dont il n'occupe que les deux tiers de l'espace, héberge ainsi des sociétés, tels l'agence de publicité Jean&Montmarin, celle de création d'événements Phénomène et le cabinet de ressources humaines H2M.

Envoyer par mail un article

Springer & Jacoby sous pavillon Extrême

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies