Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

L'allemand Plan.net se connecte au marché français

20/04/2006 - par Alain Delcayre

Dufresne Corrigan Scarlett, épaulée par son partenaire allemand Service Plan, se jette à son tour dans la mêlée du marketing interactif en lançant Plan.net.

Business interactif jette son dévolu sur iBase, ­ZenithOptimedia lance Zed Digital, Publicis s'offre Pôle Nord, etc. La liste est longue des initiatives prises ces derniers temps sur le marché du marketing interactif. Un secteur en pleine effervescence, où tous les acteurs semblent à l'affût de la moindre occasion (lire ci-dessous). Entre les « pure players » et les grands groupes publicitaires, certaines agences de communication indépendantes ne comptent pas se laisser distancer. Ainsi Dufresne Corrigan Scarlett et son partenaire ­allemand Service Plan, qui apportent leur pierre à l'édifice avec Plan.net.

Positionnement global

Cette nouvelle « agence dédiée aux médias interactifs », qui compte plus de 20collaborateurs, aligne déjà une belle liste de clients : Peugeot Motocycles, la Fédération française de football, Mamie Nova, Hatier et Desperados, mais aussi Apple, Lufthansa, Masterfoods, Swiss et Weight Watchers. Ces derniers budgets de dimension internationale ont été apportés par Service Plan. Actionnaire minoritaire de la nouvelle entité, l'agence de Munich (550 salariés et 74 millions d'euros de marge brute) figure parmi les tout premiers groupes de communication indépendants en Europe. Elle arrive dans ce joint-­venture avec son expertise et le nom de sa filiale interactive créée en 1997, Plan.net, dirigée par Tobias Gaertner et qui emploie déjà 130 personnes.

« La création de sites n'est pour nous qu'un des moyens à la disposition d'une marque. Nous couvrons en fait l'ensemble de la stratégie publicitaire, de la création au conseil et à l'achat d'espace sur le Net », explique Olivier Bronner, vingt-huit ans, président de Plan.net à Paris, et qui a rejoint en début d'année le ­réseau européen de l'agence allemande avec sa propre structure, Caxton. « Que ce soient les "Web agencies" qui ont une bonne connaissance de l'outil ou les centrales d'achat d'espace qui maîtrisent parfaitement le média, aucun acteur du marché ne détient en plus une véritable expertise en stratégie de marque », assure Franck Lachaize, directeur associé en charge du développement de Dufresne ­Corrigan Scarlett.

Un positionnement global que ­Plan.­net revendique du fait de sa culture publicitaire et de l'intégration d'Éric Hélie, directeur médias de l'agence, au sein de la nouvelle structure. Mais le secteur avançant à marche forcée, les choses risquent de changer rapidement. Pour ne parler que des leaders, Nurun vient ainsi de se doter d'un pôle médias, Fullsix et Duke y ­réfléchissent assidûment et les agences de publicité piétinent aux portes des « Web agencies ».

Envoyer par mail un article

L'allemand Plan.net se connecte au marché français

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.