Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

V à grande vitesse

18/05/2006 - par Marie Maudieu

L'enseigne rafle budget sur budget et renforce ses équipes. Une croissance qui ne monte pas à la tête de ses coprésidents.

Le 31, rue Rochefort, dans le xviiearrondissement de Paris, est-il « the place to be » ? Avant de déménager cet été à Saint-Ouen, l'agence V n'aura pas le temps de chômer. Créée en 2001, la filiale du groupe Omnicom n'en finit plus de rafler les budgets. Après L'Occitane, Damart, TPS, Bug Raider et Butagaz, sont à leur tour tombés dans l'escarcelle de V : les budgets Banque populaire, Neuf Telecom et surtout 118 218 (Le Numéro), dont la campagne affiche déjà dix-sept films au compteur.

« Nous remportons des compétitions face à de grosses agences », se réjouit ­Xavier Del Sarte, coprésident de V. Dans le même temps, l'agence n'a perdu qu'un seul client, LG, dont le budget est désormais géré en Allemagne, pays où est installé le siège européen de la marque. « V est une agence jeune, il n'y a pas de phénomène d'usure », reconnaît Xavier Del Sarte.

Savoir raison garder

Autour des deux coprésidents, l'équipe commerciale a été renforcée et « seniorisée ». Idem côté création. Mi-avril, V a recruté Romain Guillon et Pierre Riess, un team senior débauché chez BETC à qui l'on doit les campagnes Mikado, RATP, Air France, Evian, Petit Bateau et « La Marche de l'empereur » pour Canal +. Le duo travaillera particulièrement sur le budget historique Volkswagen. « Au-delà de l'envie d'aller voir ailleurs, nous étions attirés par la façon particulière de travailler de V, un process plus rapide et la possibilité d'être impliqués en amont sur les projets et la stratégie », explique Pierre Riess.

En pleine croissance, V tient à ­conserver sa philosophie du métier. « Pas question de basculer de l'autre côté, même si nous avons atteint une taille critique, explique Christian Vince, président et directeur de la création de V, qui compte aujourd'hui quatre-vingts salariés, dont vingt créatifs. Nous souhaitons conserver ce qui fait l'originalité et l'attractivité de V, notamment un management fortement impliqué auprès de ses clients, que nous voyons toutes les semaines. C'est sur ce créneau que l'agence s'est construite. »

Envoyer par mail un article

V à grande vitesse

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies