Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Draft FCB parie sur la génération Internet

24/11/2006 - par Cathy Leitus

Bruno Walther, directeur général de FCBi, succède à Guillaume Pannaud à la présidence de l'agence de communication du groupe Interpublic.

Le « mercato » publicitaire enclenché ces dernières semaines après le départ de Christophe Lambert de Publicis Conseil aboutit chez Draft FCB Paris à une prise du pouvoir par Bruno Walther, jusqu'alors directeur général de la filiale interactive FCBi. Il succède à Guillaume Pannaud, attendu à la présidence de TBWA Paris (lire Stratégies n° 1434). Pressenti pour suivre ce dernier, Bruno Walther a finalement été choisi par Howard Draft, président de Draft FCB Worldwide, pour prendre la tête du groupe de communication en France.

Cette nomination est doublement symbolique, en raison de l'âge du nouveau PDG, trente-quatre ans, et de son parcours. Autodidacte, Bruno Walther n'a que vingt-sept ans lorsqu'il cofonde en 1999 L'Enchanteur des nouveaux médias, une agence ­numérique qu'il a quittée l'an passé pour prendre la direction de FCB 20-80, devenue depuis FCBi (lire l'encadré). « Le choix d'une réorganisation de l'agence autour d'un patron issu de la ­génération Internet est profondément logique et vient parachever le ­modèle d'intégration que nous défendons », note ­Thomas Stern, vice-président en charge de la création. En juin dernier, le groupe Interpublic, maison mère de FCB, annonçait en effet la fusion des deux filiales FCB (publicité) et Draft (marketing services), donnant naissance à Draft FCB.

« Rompre avec la culturedu mépris »

Bruno Walther a pour mission de rendre effective cette fusion. Joëlle Tison, présidente de Draft Paris, promise au poste de numéro deux du nouvel ensemble avant le départ de Guillaume Pannaud, doit faire connaître ses intentions prochainement. Dans le mois qui vient, les locaux de FCB à Levallois-Perret (en attendant, peut-être, un déménagement à Paris) vont accueillir les collaborateurs de Draft actuellement à Clichy, portant l'effectif total à 310 personnes. « L'objectif est de rompre avec le travail en silos et une certaine culture du mépris entre les métiers », explique Bruno Walther, avant d'ajouter : « L'intégration holistique est le modèle le plus opérant pour les clients, parce que le consommateur ne raisonne pas par canaux de communication. Et puis, une agence intégrée, c'est 25 % d'honoraires en moins grâce aux économies d'échelle. »

Pas de jeunisme

Le groupe a prévu un lourd budget de formation pour apprendre aux équipes à travailler ensemble. L'objectif est également de faire voyager les créatifs et les commerciaux au sein du réseau international pour suivre les tendances, et de recruter de nouveaux profils issus du jeu vidéo, des hot shops créatives et du conseil. « Nous allons importer les modèles qui fonctionnent et profiter des nouveautés amenées par les partenariats noués aux États-Unis avec Google, HBO ou Dreamworks, pour donner à nos clients deux ans d'avance », lance le nouveau PDG. Cette restructuration profonde devrait provoquer d'autres changements dans le groupe. « Il n'y aura pas de guerre générationnelle, assure toutefois Bruno Walther, nous n'allons pas faire de jeunisme, ce serait terrible. »

Envoyer par mail un article

Draft FCB parie sur la génération Internet

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies